Chers lecteurs/lectrices, hier je vous parlais de la 9 ideas Conference, évoquant comme possible point focal des technologies en Afrique, la censure gouvernementale. ça n'a pas manqué, ce matin l'opérateur téléphonique MTN Cameroun nous annonce via SMS la suspension du service "Twitter by SMS", pour des raisons indépendantes de leur volonté. Par la suite, nous apprenions que le gouvernement serait derrière cette opération.

Il est claire que l'exemple Tunisien, Égyptien, puis Libyen fait des émules, mais devons nous abandonner notre liberté de communication, l'un des droits les plus fondamental de ce nouveau millénaire ? Laissez moi répondre à votre place: Non.

C'est dans l'optique de lutter contre ses coups portés à la liberté de communication queShervin Pishevar proposait le 27 Février 2011, le projet OpenMesh qui consiste à former un réseau maillée, où les hommes joueront le rôle des routeurs Internet (dernier bastion de la dictature selon Shervin). Un réseau sans fil, dédié, quasi impossible à bloquer ou à filtrer. L'objectif étant de réussir à créer un réseau Internet secondaire (grâce aux routeurs mobiles reliés entre eux) où téléphones portables et ordinateurs personnels de se connecteraient. Une fois les personnes connectés, il suffirait alors de les relier au reste du monde. La mise en place de connexions intermittentes par satellite leur offrirait la possibilité de mettre en ligne et de télécharger les informations avec l'extérieur.

La grande nouveauté avec OpenMesh est l’itinérance des noeuds de ce type de réseau, où tout le monde pourra agir comme routeur indépendant et intelligent avec ou sans connexion internet. Celui ci prendra la forme d'un mini-routeur mobile pouvant tenir dans une poche. La fabrication coûterait environ 90 Dollars ($) par unité. Les réseaux maillés peuvent permettre aux personnes de continuer à communiquer, même lorsque les autres types de communication électronique ne sont plus disponible. Pour s'y connecter, il suffit de disposer d'un périphérique équipé de Wifi et fonctionnant sous un système Linux, Microsoft Windows ou Apple OS X, tout comme les appareils mobiles Android, iPhone, iPad, ... Basé sur un matériel ouvert, la maintenance évolutive de la plateforme n'en sera que plus aisée.

Cette technologie sera distribuée et maintenue comme projet Open source GPL v2. Tout le monde pourra donc utiliser et modifier le logiciel à sa guise. La communauté OpenMesh se chargera de faire pression sur les constructeurs de matériels afin qu'ils adaptent leurs produits et aideront les utilisateurs à monter leur réseaux maillés.

L'idée de communiquer ensemble, sans fil, ni câble, ni fibre dans un réseau privé couvrant tout un pays donnera plus de pouvoir au peuple. Il ne sera alors plus possible pour un gouvernement de bloquer la possibilité à des hommes et des femmes de communiquer librement. Après tout, ce n'est pas demander la lune...

Djia H.

Source: http://djiathink.com/2011/03/openmesh-ultime-arme-pour-conserver-notre-liberte-de-communication/

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Bonjour j'avais zappé cette info c'est excellent!!! Merci.
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...