Ok Go et l'enjeux des clips musicaux sur internet


OK Go, le jeune groupe américain, vient de mettre en ligne un nouveau clip.
Ça parait anecdotique et pourtant chaque nouveau clip du groupe suscite un véritable enthousiasme sur le net, d'ailleurs il se peut que vous l'ayez déjà vu circuler, mais l'info n'est pas là.



Comme vous le voyez, le clip reprend le type de systèmes imaginés par Rube Goldberg, une réaction en chaine d'objets improbables bricolés avec les moyens du bord. Ce type de vidéo est déjà viral par essence, plus de 10 000 vidéos recensées par Google pour un phénomène que ni vous ni moi n'avons déjà vécu. Aucun doute donc que le groupe OK Go n'y ai pas pensé au moment de la réalisation, car la vidéo sur internet, c'est leur spécialité.
Vous savez cette vidéo avec quatre gus dansant sur des tapis roulant (50 millions de vues)...

Mais voilà, peut-être vous souvenez-vous de mes péripéties de la semaine dernière, où je voulais partager avec vous une vidéo qui était passé dans la partie payante d'un site... On prend les mêmes et on recommence.
Cette fameuse vidéo qui les a rendus célèbre, si elle est disponible sur Youtube, ne peut pas être directement insérée sur un blog ou sur un réseau social.
Pour comprendre pourquoi, il faut revenir à l'information que Marie Catherine Beuth partageait avec nous il y a quelques semaines, "EMI autorise enfin Snoop Dogg à jouer sur Dailymotion".
Le label EMI a donc signé diverses contrats avec la plateforme Dailymotion mais aussi avec Google...Comme Snoop, Ok Go est chez EMI et pour un groupe dont le principal talent est de faire des vidéos qui interpellent, l'idée de restreindre la diffusion à un seul et unique diffuseur a été plutôt mal inspirée.
Alors, vous me direz, pourquoi je râle puisque je viens de vous montrer la vidéo... Et bien parce que j'aime bien ça et surtout parce qu'il a dû falloir au groupe quelques houleux moments de débat en interne, pour finir par convaincre les responsables de major de l'utilité de libérer les contenus.

Tout cela reste, à mon sens, quand même assez confus.
Le groupe Gorillaz, lui aussi chez EMI, vient de lancer sa promo en se retrouvant dans la même incapacité de partager ses contenus.
Pour modérer mes propos, je dirais qu'au final cela n'empêche pas réellement les contenus d'être visionnés, mais empêche surtout les blogueurs et les utilisateurs de réseaux sociaux de pouvoir agrémenter visuellement leur page.

Enfin, sachez que chez le chouchou des amateurs de vidéos de qualité, Vimeo, on trouve la page perso du groupe avec cette version complètement différente, tant sur le plan visuel que sonore, en libre accès et intégrable sur les blogs et les réseaux sociaux.



M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Réalisateur de l'émission l'Atelier des médias, j'aime aussi prendre le temps de parler des choses qui me tiennent à coeur.
Vous pouvez me suivre sur Twitter @cuisineanxious
L'ensemble de mes écrits et de mes illustrations sont en creative commons, vous pouvez les partager, les reprendre ou les remixer si vous me citez.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant