Où est passé le SIDA?

Quelle fille épatante elle était, cette Candy! Candy n’était pas son véritable prénom mais nous aimions l’appeler ainsi car elle ressemblait à un savoureux bonbon. Juchés que nous étions sur notre banc dans le quartier, nous avons vu défiler devant nous des centaines de jolies fleurs, mais Candy était celle qu’on préférait de toutes. Elle était notre fée et nous passions notre temps à nous imaginer dans les plus voluptueuses turpitudes en sa compagnie. Mais elle nous était inaccessible, pour la bonne raison que nous n’avions pas le carrosse qui devait nécessairement aller avec cette Cendrillon. Elle montait et presque chaque soir dans une voiture qui l’attendait à l’autre bout de la rue et en redescendait quelques heures après, sous nos yeux dépités. Mes compères ont chacun à leur tour essayé de la conquérir. Sans succès. Je fus le seul de la bande à qui elle n’opposa pas de refus, pour la simple raison que je ne lui avais jamais conté fleurette. Mais depuis, nous ne nous occupons plus d’elle. Plus aucune voiture ne vient l’attendre à l’autre bout de la rue. Elle n’est plus le catalyseur de nos tourments fantasmés. Elle est devenue difforme, inintéressante. Agnès est enceinte.

 

Nous avons littéralement chuté de notre banc quand un soir où nous étions particulièrement tranquilles Lire la suite...
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...