Bonjour à tous, je vous écris depuis Barcelone où je vous invite à partager un café entre deux sessions d'écriture.

L'écriture, c'est à cela que je consacre l'essentiel de mon temps. Il y a les articles et les chroniques, bien sûr, mais même les conférences impliquent une bonne dose de préparation devant l'ordinateur.
De longs moments pendant lesquels il faut organiser ses idées, chercher les formules, les chiffres, les phrases, les mots qui frappent ou qui peuvent aider à comprendre.
Et cela ne m'est possible qu'en tapant et retapant sans cesse. Chaque phrase est presque comme un projet pilote qu'il faut faire apparaître sur l'écran pour voir ce qu'elle donne.

Et puis il y a les livres. Je viens d'en finir un qui s'appelle : Voyage dans les villes intelligentes : entre datapolis et participolis.

Comme je l'ai dit plusieurs fois sur cette antenne, l'idée – toute simple – consiste à dire que l'intelligence de nos villes ne provient pas que des technologies et des données qu'elles nous permettent de recueillir et de traiter. Elle n'existerait pas sans l'intelligence de leurs citoyens.

Contrairement à d'autres, je ne pense pas qu'il faille choisir entre l'une et l'autre. Nous devons utiliser les deux et les technologies de l'information nous sont utiles dans les deux cas. Les capteurs recueillent de la data et les mobiles permettent aux citoyens de participer.

Mais revenons à l'écriture après un petit café.

En apparence, le processus est simple puisque j'ai repris un grand nombre d'articles publiés dans La Tribune et / dans une moindre mesure / dans L'Opinion. Ça facilite la lecture. Vous pouvez le télécharger gratuitement et le lire / par fragments / dans les transports publics, en fin de journée, avant de vous endormir… quand vous voulez

Mais c'est plus vite à formuler comme intention qu'à faire car chaque vignette / c'est ainsi que j'appelle les articles re-travaillés, modifiés, adaptés / n'a plus comme objectif de se suffire à elle même. Elle doit informer, faire réfléchir, mais aussi inviter à lire la suivante.

Prenons un exemple.

  • Une des vignettes tente de donner une définition de la ville intelligente.
  • Pas facile puisqu'il n'y en a pas.
  • Je pars en fait d'une phrase de Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris qui qualifie l'expression de pléonasme puisque les villes sont peut-être ce que nous avons fait de plus intelligent depuis notre apparition sur terre.

C'est joli, c'est vrai, mais ça ne dit pas tout.

J'ajoute donc une citation d'un organisme public britannique qui explique que / faute de définition / c'est surtout un processus, sans vrai début ni fin. Mais tout ceci reste abstrait et il faut ensuite un exemple concret offert, en l'occurrence par la ville de Mexico qui préfère le talent des citoyens aux données des capteurs.

Il faut donc créer ce fil  dont Flaubert parlait à propos du roman, ce fil qui permet d'aligner les perles qui conduisent de la lecture d'un fragment à celle du suivant. Ça oblige à travailler soigneusement enchaînements et transitions. Ce que je fais souvent en me réfugiant quelques minutes sur mon balcon.

Mon bureau et ma chambre bénéficient d'un grand calme propice à la réflexion tranquille. Mais le balcon de la salle donne sur une rue passante, une rue qui me rappelle que je suis en pleine ville et que, même cette Barcelone, saluée par tous comme particulièrement intelligente, pourrait l'être un peu plus / compter un peu moins sur les automobiles.

Mais revenons au livre. Vous pouvez le trouver sur mon site francispisani.net où il est en une et sur le site Netexplo.org.

A la semaine prochaine pour une prochaine émission de l'Atelier des Médias et, à très vite, pour le prochain bouquin – presque fini - qui traitera de mon tour du monde de l'innovation.

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Francis Pisani
@francispisani
Perspectives on innovation, creative cities, and smart citizens. Globe wanderer. Distributed self. Never here. Rhizomantic.

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • merci pour cette nouveauté Francis, c'est beau de lire même une page du livre, malheureusement certains jeunes africains de ces moments ne font pas preuves!Que devons nous faire? tous mes remerciements à votre égard et bon courage...:@alfredbukuhi.

This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

Atelier des Médias - RFI via Facebook

En #Russie, Poutine veut séduire les médias. ↙️…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Une appli audio pour découvrir les identités multiples de la capitale…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

#Tuto Comment créer un bot Twitter simplement via Numerama ⍔…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

#Turquie 🇹🇷️ Un parquet d’Istanbul a émis jeudi 10 août des mandats…

Plus...