A la salle de conférence de la Fédération Ivoirienne des Associations des Clubs Unesco (FIACU), l’ONG CAMUA et AIECA accréditées pour l’observation de l’élection présidentielle par la commission indépendante électorale a organisée un point de presse le vendredi dernier. Conduire par ces deux responsables dont Mr BERTE ZANGA et Mr KOUADIO Yao Alphonse se sont réjouis du bon déroulement du scrutin et relate quelques irrégularités comme je cite ; ouverture tardive de certains bureaux de vote ,insuffisance de formation de certains membres des bureaux de vote, la non représentation de certains candidats dans tous les bureaux de vote ;manque de vigilance des membres de certains bureaux de vote , Fermeture tardive de certains bureaux de vote ;absence de stickers et ou mise à disposition tardive de ceux-ci dans certains bureaux de vote.

Au plan sécuritaire, la mission d’observation électorale s’est félicité du déploiement des forces de sécurité et défense et, aussi quelques failles recensées dont le déploiement tardif et insuffisant de celles-ci, excès de zèle et ou absence de formation de certains agents, manque de vigilance des forces de défense et de sécurité, comportement passif et débonnaire de certains agents vis-à-vis des personnes qui viennent influencer le vote ,insécurité sur le campus de Cocody précisément dans l’amphi de l’UFR Criminologie , séquestration de deux observateurs et certains membres du bureau de vote par des individus se réclamant de la Fédération Estudiantine et Scolaire de la Côte d’Ivoire (FESCI) durant environ une demie heure pour disent-ils mettre de l’ordre. Par ailleurs, les observateurs eurent connu des difficultés ; méconnaissance du rôle des observateurs par certains membres de bureaux de vote, l’accueil méprisant réservé à certains observateurs et le refus d’accès aux des observateurs à la salle des délibérations.

Au terme de ce point de presse, les deux structures ont fortement dressée des recommandations à éviter pour le second tour dont je cite : déploie le matériel électoral à temps dans tous les bureaux de vote, forme suffisamment les membres des bureaux de vote, clarifie le rôle des agents de sécurité sur les lieux de vote et sécurise au mieux tous les lieux de vote afin de réduire les intimidations et les menaces de divers genres. Et comme souhait un processus électoral apaisé, transparent et accepté par tous pour l’avènement d’une nouvelle ère en Côte d’Ivoire.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...