Migrants et médias : un autre regard

Je veux vous parler du rôle des médias dans la représentation et le regard que l’on porte sur les migrants.

L’un des premiers à avoir attiré l’attention sur le rôle des médias de masse dans la considération que l’on porte aux migrants, en appelant à se méfier des stéréotypes, c’est le pape François. C’était en septembre 2013, deux mois après sa visite à Lampédusa, à l’occasion, déjà, d’une journée du migrant et du réfugié. L’on comptait alors près de 20 000 personnes qui s’étaient noyées en quinze ans en tentant de traverser la Méditerranée. Les télévisions commençaient à montrer le drame de ces réfugiés et les problèmes qui allaient en résulter pour l’Europe. La plupart des médias en sont encore là. On filme avec complaisance les marines européennes qui se portent au secours des embarcations de fortune mais on est moins volontiers critiques sur nos responsabilités entre notre refus d'accueillir des personnes en détresse - comparé à des pays comme le Liban ou la Turquie - et l'objectif des caméras tourné vers des campements sauvages ou des migrants échoués sur des plages dans leur couverture de survie. Les medias semblent pris entre la compassion élémentaire envers des naufragés et les craintes que ces canots de survie n’annoncent une forme d’ « invasion » de l’Europe, comme a osé le dire le polémiste Eric Zemmour.

Il y a un mois, l’hebdomadaire Valeurs Actuelles a repris cette rengaine en titrant « le débarquement » et en montrant un bateau pneumatique plein de migrants avec le sous-titre « un million de réfugiés à nos portes ». Télérama a répliqué en titrant « le cri » et en rappelant que depuis le début de l’année 1800 migrants sont morts noyés en Méditerranée. Cette semaine, c’est au tour du nouveau magazine branché Society de consacrer pas moins de 17 pages à ce drame avec un titre éloquent : « Ici un être humain meurt toutes les deux heures ». A l’intérieur, on comprend que le nombre de personnes qui ne vivent pas dans le pays où elles sont nées est stable depuis quarante ans en s’établissant à 3,3% de la population mondiale et que ce qui représente la vraie nouveauté, c’est l’augmentation des déplacements forcés du fait de la guerre ou de l’exil de migrants syriens, érythréens ou venus de la Corne de l’Afrique.

Une « collectivité menaçante »

Dès lors, plutôt que de migrants, sans doute convient-il mieux de parler de réfugiés ou même des boat people de l’Europe, comme l’a fait le journal britannique The Economist. En 1979, ainsi que l’a fait  entendre France Inter, Jacques Chirac demandait à accueillir par milliers les boat people asiatiques fuyant les dictatures. Aujourd’hui, les réfugiés ne sont plus vus que dans leur collectivité menaçante, comme des hordes qui « fondent sur l’Europe », des fuites d’eau qu’il convient de colmater d’urgence selon l’expression de Nicolas Sarkozy. On craint de nouveaux Sangatte à Paris, que l’extrême droite sorte renforcée de notre humanité. Mais la France n’accorde l’asile qu’à 17% de ses demandeurs, soit l’un des taux les plus bas d’Europe. Dans l’Hexagone, le débat sur la nécessaire solidarité entre les Etats européens –une autre façon de faire l’Europe - n’a pas vraiment commencé.

NB : Selon Migrant Files, un collectif de journalistes européens dont fait partie Libération, l'Union europenne a dépensé en quinze ans 13 milliards d'euros pour lutter contre l'immigration illégale. La Hongrie, qui prévoit de construire un mur de 4 mètres de haut la séparant de la Serbie, va contribuer à alourdir ces dépenses. Pourtant, l'expérience de Ceuta et Melilla montre que l'efficacité de ce type de palissades est toute relative face à des jeunes qui sont prêts à risquer leur vie pour fuir la misère ou la mort.

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Amaury De Rochegonde
Journaliste, rédacteur en chef-adjoint à Stratégies, spécialités Médias et RH, chroniqueur @RFI

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Machine Learning, Deep Learning, Informatique Cognitive, réseau de neurones,…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Une galaxie de "refuzniks" appellent à contrer l'hégémonie…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Au-delà du classique feuillet, quels formats pour l'info sur le web ? BBC Research…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Au-delà du classique feuillet, quels formats pour l'info sur le web ? Tristan Ferne…

Plus...