Michaël Jackson, Twitter, nous et moi

La mort de Michael Jackson est sans aucun doute un événement marquant dans la manière dont les réseaux sociaux peuvent donner écho à une information immédiatement compréhensible et interprétable d'un bout du globe à l'autre. Pour prendre la mesure de l'émotion et des réactions, il suffit de visionner les messages échanger sur Twitter. C'est possible en utilisant le site Twitterfall qui donne un aperçu en temps réel des messages échangés comme le montre la vidéo ci-dessous (dont le débit n'a pas été accéléré). Le trafic nombre de "messages" (status updates) de Twitter aurait doublé et celui de Facebook aurait triplé dans les heures qui ont suivi la mort de l'autoproclamé "roi de la pop".


Trouvez plus de vidéos comme celle-ci sur Atelier des medias

Ce vendredi, RFI a consacré une émission spéciale à la mort de Michael Jackson entre 12h00 et 13h00, échappant temporairement au mouvement de grève qui paralyse largement l'antenne de la radio depuis 7 semaines par opposition au plan social qui prévoit 206 suppression d'emploi. En fin d'émission, j'ai tenté de décrire et analyser le phénomène en train de se produire autour de la mort de Michael Jackson. Dans cette partie de l'émission, Laurent Dupin, journaliste et membre de l'Atelier des médias, rend compte de ce qu'il a constaté sur Twitter dans les minutes et les heures qui ont suivi l'annonce de la mort de Michael Jackson.

Avec l'aide de la communauté Twitter, j'ai pu rapidement rassembler quelques informations pour tenter de décrire le phénomène.

  • Tristan Mendes France a constaté qu'il n'a fallu que 19 minutes jeudi soir pour que la mort de Michel Jackson deviennent l'un des sujets les plus discutés sur Twitter (trending topic)
  • Alain Gerlache, journaliste de la RTBF en Belgique, m'a fait part de son propre travail sur le sujet

Dans le contexte très particulier de cet événement (il n'y avait pas d'information à décrypter une fois l'annonce de la mort devenue officielle), Twitter est apparu comme un exécutoire à l'émotion collective d'une population d'utilisateurs (forte de plusieurs millions de personnes) dont l'âge médian serait de 31 ans. Twiiter, n'est-il pas finalement plus un outil de partage des émotions que de partage de l'information? La question reste ouverte. C'est un moyen en tout cas, selon Laurent Dupin, de prendre le pouls "du "flux", la "vibe" mondiale". Ou encore, comme l'avance Bertrand Lenotre qui cite évoque Paul Virilio, une démonstration éclatante et inquiétante du web comme déferlante d'affects en temps réel.

D'autres ressources sur ce sujet:

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • le monde entier a vraiment perdu un dieu de la musique.
  • Bertrand, j'ai apporté la précision dans l'article.
  • Pour être tout a fait précis, je n'ai pas cité Paul Virilio. J'ai fait référence à ce qu'il disait récemment sur le plateau de l'émission "Ce soir ou jamais" avec mes propres mots et sans le trahir j'espère.
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...