Mali : comment Ag Gamou a échappé au MNLA et à Ansar Eddine

 

 

Elhadji Ag Gamou est dans la ligne de mire d'Ansar Dine de Iyad Ag Ghali pour des raisons tribales. © D.R.

Touareg et loyaliste, le colonel-major Ag Gamou a réussi à échapper aux rebelles, après avoir feint, le 31 mars, de rallier les combattants du MNLA. Alors que Kidal et Gao tombaient entre les mains de ces derniers et d'Ansar Dine, il a fait en sorte que ses hommes originaires du Sud soient exfiltrés vers Bamako, via le Niger et le Burkina, avant d'indiquer qu'il restait fidèle à l'État malien. Grâce au témoignage exclusif d’un de ses proche, Jeune Afrique a pu reconstituer le film des événements.

« Nous étions 504 hommes armés, 300 tamasheqs et 204 originaires du Sud. Depuis le 23 mars, à Kidal, les rebelles touaregs du MNLA [Mouvement nationale de libération de l'A..., NDLR] et le groupe islamiste Ansar Dine d’Iyad Ag Ghali nous encerclaient », raconte un militaire proche du colonel-major Elhadji Ag Gamou, qui a réussi rejoindre Bamako le 6 avril dernier. « Le MNLA voulait que Ag Gamou regagne les rangs des rebelles, et Ag Ghali voulait carrément sa tête, pour avoir fouillé les maisons de familles Ifoghas – tribu qui fournit la plupart des combattants d'Ansar Dine – et surtout avoir contraint le fils du puissant Amanokal de Kidal, Installa Ag Attaher, à quitter la ville en février. »

Après une première attaque repoussée, le jeudi 29 mars, la milice touarègue d'Ag Gamou commence à se clairsemer. Les combattants venus de Libye, notamment, font défection les premiers pour rejoindre l'ennemi : ils espéraient au début une intégration à l'armée malienne, chose devenue illusoire depuis le coup d'État contre Amadou Toumani Touré (ATT), le 22 mars.

Fatigués et démoralisés

Les hommes restés fidèles à Ag Gamou perdent le moral. Après l’attaque du 29, « nous étions fatigués, car nous avons passé la journée à repousser les rebelles et veillé toute la nuit suivante pour ne pas être surpris par une attaque. Aux environs de 7 heures du matin, certains parmi nous ont commencé à dormir, mais une heure plus tard, les premiers tirs des rebelles ont retenti du côté est de la ville. Nous n’avions plus envie de combattre », poursuit notre interlocuteur.

Ag Gamou compose alors le numéro du colonel Assaleth Ag Khabi du MNLA, qui occupe la sortie sud de la ville, pour lui dire qu’il accepte son offre de rallier le MNLA en échange d'une protection contre Ansar Dine. « Nous sommes sortis de la ville à bord de nos BM21, BRDM et de plusieurs dizaines de 4X4 Toyota, en direction de Gao. Le lendemain, 31 mars, jour de la chute de Gao, nous étions à 150 km au sud de Kidal, lorsque plusieurs dizaines de voitures des combattants du MNLA, commandées par le même colonel Assaleth Ag Khabi, nous ont encerclés. Celui-ci a dit à Ag Gamou que pour circuler librement sur le territoire de l’Azawad, il devait faire officiellement allégeance au MNLA et désarmer ses militaires originaires du sud. C'est ainsi que l’idée d’appeler RFI est venue ».

Quand le MNLA demande que les militaires originaires du Sud lui soient livrés comme prisonniers de guerre, Ag Gamou refuse. "Ces militaires sont désormais mes otages", rétorque-t-il.

La fausse déclaration à RFI

En début de soirée, le colonel-major réussit à faire passer son message - une fausse déclaration de ralliement au MNLA - à la radio internationale. Puis les 204 militaires « sudistes » sont désarmés. Mais quand Ag Khabi demande que ceux-ci lui soient livrés comme prisonniers de guerre, Ag Gamou refuse. « Ces militaires sont désormais mes otages », rétorque-t-il. Le lendemain, les hommes du colonel-major continuent leur route en direction du Niger.

À 100 km de la frontière, Ag Gamou appelle le consul du Mali au Niger avec son téléphone satellitaire et lui demande de se préparer à l'arrivée de ses hommes pour qu’ils soient rapatriés vers Bamako, via le Burkina. Puis il prend congé de ses soldats originaires du sud, restant avec sa milice touarègue. « Depuis ce jour, je n’ai plus de nouvelles du Ag Gamou, mais je sais que tout ce qu’il a fait état pour sauver sa vie et les nôtres, car nous n’étions plus en état de combattre et lui était menacé par Ansar Dine qui ne l'aurait pas pris vivant », conclut notre source. En début de semaine, le colonel-major Ag Gamou a indiqué que son allégeance au MNLA sur RFI était une manœuvre pour s'enfuir et qu’il était désormais disposé à reprendre les combats contre les rebelles touaregs au côté de l’armée malienne.

________

Par Baba Ahmed, à Bamako



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Mali : comment Ag Gamou a échappé au MNLA et à Ansar Eddine | Jeune...

 

(source jeuneafrique.com)

Vues : 127

Commenter

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Atelier des médias

Écoutez !

RFI sur Youtube

La vie de la communauté

Billet de Serge ULESKI

Des nouvelles de Gaza, du Hamas, d'Israël et de cosa nostra

            42e jour de ratonnade et de maintien de l’ordre colonial israélien : plus de deux mille morts palestiniens dont 75% de civils. ____________          La fille du chef militaire du Hamas victime collatérale de l'attaque…Plus
il y a 3 heures
KONE ABOUDRAMANE a commenté l'article Vite, des moustiquaires, le paludisme n’attend pas de Solo Niaré.
"tres bon sujet, en rapport avec tous les sujets que j aborde"
il y a 11 heures
KONE ABOUDRAMANE a publié un statut
"je mapprete a mettre unarticle en ligne"
il y a 11 heures
Thérèse Junie a commenté l'article Vite, des moustiquaires, le paludisme n’attend pas de Solo Niaré.
"    La moustiquaire est de loin le meilleur moyen de se protéger des moustiques vescteurs du palu. seulement nous ne pouvons pas les trainer partout à longueur de journée; par conséquent, il est primordial pour…"
il y a 18 heures
Okitandeka shungu koby a commenté l'article RD Congo : un véritable casse-tête référendaire de Gaspard-Hubert Lonsi Koko.
"On a marre de se prétexte, leurs stratégies est de gardé Mr Kabila au pouvoir partout le moyen, la famille politique, vont toucher encore une fois la constitution après 2006 ou ils ont révisé la constitution…"
il y a 23 heures
Discussion publiée par Ibrahima sory camara

EBOLA: Crise Africaine ou Internationale?

GUINÉE: Depuis presque dix (10) mois le virus EBOLA est apparue en Guinée dans la région forestière. Au fil du temps il s'est répandu sur plusieurs Préfectures du Pays bloquant ainsi le recensement biométrique des fonctionnaires de l'Etat. Vu…Plus
hier
Billet de Gaspard-Hubert Lonsi Koko

RD Congo : un véritable casse-tête référendaire

En République Démocratique du Congo, l’éventualité de la révision…Plus
hier
Billet de Mamadou Coulibaly

Le Virus EBOLA

La maladie à virus Ebola chez l’homme est due au virus du même nom et son taux de létalité peut atteindre 90%.Le virus est apparu pour la première fois en 1976, lors de deux flambées simultanées à Nzara (Soudan) et à Yambuku (République démocratique…Plus
hier
Discussion publiée par avuds

NOEL AVEC LES ENFANTS /STAGE/SOUTIEN SCOLAIRE/ECHNAGE CULTUREL

Bonjour à vous tous les volontaires.Vous êtes étudiants, lycéens, scouts, éducateur ou infirmier et vous avez longtemps nourri le désir de vous rendre utile en Afrique, précisément au Togo de contribuer à une œuvre humanitaire et de solidarité…Plus
hier
Billet de Schékinah Rodney NDALA

Cacophonie en centrafricaine

Où va la  Centrafricaine?         Plus
hier
Discussion publiée par lorougnon Jean-Jacques Prévert

CÔTE D’IVOIRE : "VOICI POURQUOI BLE GOUDE A PERDU FACE A GUILLAUME SORO".

Ils étaient pourtant des amis inséparables et se comportaient comme des frères d’une même famille. Mais ce qui ne les rapprochait pas, c’est qu’ils n’avaient pas les mêmes visions de la vie politique et du vivre ensemble qui il faut le dire, ne doit…Plus
hier
GANDJONON Ghislain a promu le blog Alternance au Bénin : Eric Houndété et Abdoulaye Bio Tchané au Pouvoir en 2016 : voici pourquoi et comment de GANDJONON Ghislain
hier
Billet de GANDJONON Ghislain

Alternance au Bénin : Eric Houndété et Abdoulaye Bio Tchané au Pouvoir en 2016 : voici pourquoi et comment

Eric Houndété, président de la république ! Abdoulaye Bio Tchané, premier…Plus
hier
Billet de kaptue florian

Décoiffons les hommes saints

SI Marie Madeleine était la soupirante du CHRIST et Amparali, la courtisane de BOUDDHA?Plus
hier
Billet de Nestor Nga Etoga

Un Camerounais remporte « l'Oscar d'Or de l'homme des situations de la décennie 2004-2014 »

Le prix a été décerné au Dr clément PETSOKO, Président Directeur Général des laboratoires Morgan and Wilfried et précurseur de la formule minceur 3Z /H ; pour sa capacité à se sortir de nombreuses difficultés et situations auxquelles il a été…Plus
Mardi
Billet de Ahmed Ould Bettar

Primature : Gens de l’Est favoris !

Le Président de la République Ould Abdel Aziz est l’unique à connaître de quelle recette politique  se fera demain son prochain gouvernement et qui sera nommé…Plus
Mardi

Membres

Les billets à la Une

Abonnez-vous par mail :

Photos

Chargement en cours…

Mondoblog

© 2014   Créé par Philippe Couve et Simon Decreuze. Coordonné par Ziad Maalouf.

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation