Mali : comment Ag Gamou a échappé au MNLA et à Ansar Eddine

 

 

Elhadji Ag Gamou est dans la ligne de mire d'Ansar Dine de Iyad Ag Ghali pour des raisons tribales. © D.R.

Touareg et loyaliste, le colonel-major Ag Gamou a réussi à échapper aux rebelles, après avoir feint, le 31 mars, de rallier les combattants du MNLA. Alors que Kidal et Gao tombaient entre les mains de ces derniers et d'Ansar Dine, il a fait en sorte que ses hommes originaires du Sud soient exfiltrés vers Bamako, via le Niger et le Burkina, avant d'indiquer qu'il restait fidèle à l'État malien. Grâce au témoignage exclusif d’un de ses proche, Jeune Afrique a pu reconstituer le film des événements.

« Nous étions 504 hommes armés, 300 tamasheqs et 204 originaires du Sud. Depuis le 23 mars, à Kidal, les rebelles touaregs du MNLA [Mouvement nationale de libération de l'A..., NDLR] et le groupe islamiste Ansar Dine d’Iyad Ag Ghali nous encerclaient », raconte un militaire proche du colonel-major Elhadji Ag Gamou, qui a réussi rejoindre Bamako le 6 avril dernier. « Le MNLA voulait que Ag Gamou regagne les rangs des rebelles, et Ag Ghali voulait carrément sa tête, pour avoir fouillé les maisons de familles Ifoghas – tribu qui fournit la plupart des combattants d'Ansar Dine – et surtout avoir contraint le fils du puissant Amanokal de Kidal, Installa Ag Attaher, à quitter la ville en février. »

Après une première attaque repoussée, le jeudi 29 mars, la milice touarègue d'Ag Gamou commence à se clairsemer. Les combattants venus de Libye, notamment, font défection les premiers pour rejoindre l'ennemi : ils espéraient au début une intégration à l'armée malienne, chose devenue illusoire depuis le coup d'État contre Amadou Toumani Touré (ATT), le 22 mars.

Fatigués et démoralisés

Les hommes restés fidèles à Ag Gamou perdent le moral. Après l’attaque du 29, « nous étions fatigués, car nous avons passé la journée à repousser les rebelles et veillé toute la nuit suivante pour ne pas être surpris par une attaque. Aux environs de 7 heures du matin, certains parmi nous ont commencé à dormir, mais une heure plus tard, les premiers tirs des rebelles ont retenti du côté est de la ville. Nous n’avions plus envie de combattre », poursuit notre interlocuteur.

Ag Gamou compose alors le numéro du colonel Assaleth Ag Khabi du MNLA, qui occupe la sortie sud de la ville, pour lui dire qu’il accepte son offre de rallier le MNLA en échange d'une protection contre Ansar Dine. « Nous sommes sortis de la ville à bord de nos BM21, BRDM et de plusieurs dizaines de 4X4 Toyota, en direction de Gao. Le lendemain, 31 mars, jour de la chute de Gao, nous étions à 150 km au sud de Kidal, lorsque plusieurs dizaines de voitures des combattants du MNLA, commandées par le même colonel Assaleth Ag Khabi, nous ont encerclés. Celui-ci a dit à Ag Gamou que pour circuler librement sur le territoire de l’Azawad, il devait faire officiellement allégeance au MNLA et désarmer ses militaires originaires du sud. C'est ainsi que l’idée d’appeler RFI est venue ».

Quand le MNLA demande que les militaires originaires du Sud lui soient livrés comme prisonniers de guerre, Ag Gamou refuse. "Ces militaires sont désormais mes otages", rétorque-t-il.

La fausse déclaration à RFI

En début de soirée, le colonel-major réussit à faire passer son message - une fausse déclaration de ralliement au MNLA - à la radio internationale. Puis les 204 militaires « sudistes » sont désarmés. Mais quand Ag Khabi demande que ceux-ci lui soient livrés comme prisonniers de guerre, Ag Gamou refuse. « Ces militaires sont désormais mes otages », rétorque-t-il. Le lendemain, les hommes du colonel-major continuent leur route en direction du Niger.

À 100 km de la frontière, Ag Gamou appelle le consul du Mali au Niger avec son téléphone satellitaire et lui demande de se préparer à l'arrivée de ses hommes pour qu’ils soient rapatriés vers Bamako, via le Burkina. Puis il prend congé de ses soldats originaires du sud, restant avec sa milice touarègue. « Depuis ce jour, je n’ai plus de nouvelles du Ag Gamou, mais je sais que tout ce qu’il a fait état pour sauver sa vie et les nôtres, car nous n’étions plus en état de combattre et lui était menacé par Ansar Dine qui ne l'aurait pas pris vivant », conclut notre source. En début de semaine, le colonel-major Ag Gamou a indiqué que son allégeance au MNLA sur RFI était une manœuvre pour s'enfuir et qu’il était désormais disposé à reprendre les combats contre les rebelles touaregs au côté de l’armée malienne.

________

Par Baba Ahmed, à Bamako



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Mali : comment Ag Gamou a échappé au MNLA et à Ansar Eddine | Jeune...

 

(source jeuneafrique.com)

Vues : 127

Commenter

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Atelier des médias

Écoutez !

RFI sur Youtube

La vie de la communauté

Billets de kaptue florian
il y a 1 heure
Billet de ceracuse kika

132 refugiés congolais optent pour un retour après un exil en Ouganda.

132 refugiés congolais optent pour un retour après un exil en Ouganda. Monsieur Laingulia Ndjewa a accueilli, jeudi 17 juillet dernier, la deuxième vague de 132 refugiés congolais ayant trouvé asile en Ouganda à la frontière ougando-congolaise de…Plus
il y a 2 heures
Discussion publiée par BEDA Yakub

Résultats de l'enquête sur la débacle des lions indomptables du Cameroun attendus ce jour. Devrait-on attendre quelque chose qui puisse permettre de reconstruire cette l'équipe de football du pays?

Au regard des différentes commissions mises sur pieds pour statuer sur plusieurs dossiers importants dans les annnées antérieures et qui se sont soldées par des non lieux, je ne m'attends pas à une surprise pour ce cas une fois de plus. C'est juste…Plus
il y a 3 heures
FATOUMATA CHERIF a promu le blog Electricité : Le projet de contrat de gestion de l’EDG au centre d’une conférence presse de FATOUMATA CHERIF
il y a 7 heures
serge katembera rhukuzage a promu le blog A+, le Canal africain de Amaury de Rochegonde
il y a 9 heures
Billet de kitir

Le printemps divise le monde Arabe sur Gaza

Mon cœur est cassé lorsque j’avais comme les autres vu les images des victimes des bombardements Israéliens dont plus des six cents personnes ont perdu la vie, des milliers de blessés , Parmi les  victimes  on dénombre des enfants, des femmes et des…Plus
il y a 12 heures
serge katembera rhukuzage a commenté l'article The Internet's Own Boy: l'histoire d'Aaron Swartz de Sinatou Saka.
"Super papier Sinatou... Rares sont les moments où je suis vraiment affectés par une cause si lointaine, mais la raison est simple, je partage complètement les idées d'Aaron...  "En octobre 2010,…"
il y a 18 heures
serge katembera rhukuzage a promu le blog The Internet's Own Boy: l'histoire d'Aaron Swartz de Sinatou Saka
il y a 18 heures
Vidéo publiée par jeansanteuil
hier
Vidéo publiée par François Fougère

When this Music Extract

0:45
Ectract of my song : When this music ... Second title of my Single : 'Jocelyne' ...
hier
Icône de profilAssociation VELOPHONIE, Abdoul Bouraima, Websder Corneille et 1 se sont joints à Atelier des médias
hier
Billet de Serge ULESKI

LDJ,LICRA, CRIF, SOS racisme, PS et UMP : l'union sacrée

                                          Trio de la honte, trio infernal dans le scandale d'une soumission totale et sans précédent aux desiderata des USA et d'Israël en violation de notre tradition diplomatique d'indépendance et d'équilibre qui…Plus
hier
Simon DECREUZE a promu le blog The Internet's Own Boy: l'histoire d'Aaron Swartz de Sinatou Saka
hier
Mamadou Coulibaly a répondu à la discussion AFRIQUE: A quoi servent des conseillers au président qui disent oui à tout ce que le chef de l'ETAT dit? de Maiga.
"Pour moi, en Afrique les conseillers des présidents sont des amies, des fanatiques, des suiveurs en un mot ils ont ce nom de "conseillers " comme étiquette !!!!!"
hier
Awa Seydou, Journaliste a promu le blog Communiqué Syndicat des Jouranlsites de Awa Seydou, Journaliste
hier
Billet de Awa Seydou, Journaliste

Communiqué Syndicat des Jouranlsites

Dans une initiative entreprise par le Syndicat des Journalistes de Mauritanie (SJM) en collaboration avec le Syndicat des avocats Mauritaniens , depuis plusieurs jours une série de réunions  se tient en concertations avec l’Ordre des Médecins, des…Plus
hier

Membres

Les billets à la Une

Abonnez-vous par mail :

Photos

Chargement en cours…

Mondoblog

© 2014   Créé par Philippe Couve et Simon Decreuze. Coordonné par Ziad Maalouf.

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation