La nuit du vendredi 16 à samedi 17 septembre 2011 est à marquer d’une pierre blanche-rouge-verte. Une nouvelle saison de la série politicienne malgache se déroule. Les stars ont enfin accepté d’imposer leur autographe sur la célèbre feuille de route qui a chamboulé la sphère politique de la Grande Ile. A quoi devons-nous nous attendre désormais? « Des élections libres, transparentes, acceptées par tous et avalisées par la Communauté internationale » a laissé entendre le Président dans son discours hier, dimanche soir, sur les chaînes nationales (la TVM et la RNM).

 

Est-ce sûr? Ou les malagasy assisteront-ils à un enième scandale? Il faut avouer que vu tout ce qui s’est passé ces 3 dernières années, on apprend (moi en tout cas) à croire aux plus folles probabilités.

La bienvenue au pays de Rajoelina, de Ravalomanana, de Ratsiraka et de Zafy (désolé pour ceux que j’ai oubliés). Madagascar la polymouvante.

 

L’avenir nous dira qui a tort et qui a raison. Je ne suis pas devin (Oh combien je désirerais en être un!!), mais ce dont j’en suis sûr c’est que je suis très maladroit quand il s’agit de parler politique (ça ne se voit pas trop au moins?). Pourtant quand je m’y mets sérieusement, ça peut aller (je me rappelle de ce billet écrit en janvier).

 

US Route 27Une photo prise ici

 

Donc, je suis ravi que les grands de ce pays ont enfin un peu refoulé leur égo. Mais moi en sortant mes délires, je me suis demandé ce qui aurait empêché cette cérémonie. Bien habitué aux non-lieux successifs, c’était bien sûr une possibilité à envisager.

De 1 à 13 décryptons pourquoi le 16-17 Septembre n’aurait pas eu lieu. Mot de passe: HUMOUR 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...