Ma guerre virtuelle

D'après le journaliste canadien François Marginean, dans son article Internet -Un champ de bataille sur le blog collectif Le 7 du Québec, le Ministère des Affaires étrangères d'Israël pense instaurer une cyberpolice. Le gouvernement israélien a décidé de "payer les anciens militaires et autres jeunes pro-israéliens parlant différentes langues pour se promener sur différents sites, blogs et forums sur Internet et ainsi influencer les débats en faveur d'une image positive d'Israël. L'établissement lui donnera le nom "d'escadron de guerre Internet"....On va même chercher à criminaliser les comparaisons entre les israéliens et sionistes avec les nazis."Donc en gros, après les génocides impunis, on passe à l'étape suivante, une "guerre Internet" (c'est comme ça qu'ils ont décidé de l'appeler). Une sorte de guerre psychologique, dans la continuité de la guerre médiatique qu'Israël mène depuis fort longtemps. Aujourd'hui, on décide de contrôler la pensée, de la criminaliser si par malheur elle s'avère différente de celle prônée par le gouvernement, on va tout simplement prescrire aux gens ce qu'il faut penser et ce qu'il ne faut pas penser, et bien sûr on paye des gens pour faire ce boulot...Alors moi, sans être payée par qui que ce soit, car on n'est jamais payé pour dire la vérité, je profite aussi d'Internet autant qu'eux, non pas pour contrôler la pensée des gens ou la criminaliser, mais comme une arme pour faire appel à la justice. Un mot qu'on oublie souvent dans ce monde...Et comme le gouvernement français fait sourde oreille face à la détention du franco-palestinien Salah Hamouri en Israël depuis plus de quatre années, je crois qu'il est de mon devoir d'en parler et de -ré- en parler. Pourquoi il est détenu? Pour rien,il n'a jamais été reconnu coupable de quoi que ce soit et pourtant il est en prison, pire on n'en parle pas. Son crime serait peut-être le fait d'avoir du sang palestinien dans les veines?Le jeune étudiant est détenu depuis le 13 mars 2005, un procès annulé plus de 20 fois, faute de témoins et de preuves(c'est normal, il n'a rien commis!). La France a tout fait pour libérer l'ex-otage des Farc, Ingrid Betancourt, Sarkozy pose la condition de la libération du soldat franco-israélien Guilad Shalit comme condition indispensable à la négociation avec le Hamas et Kouchner déclare que sa libération est une priorité pour la France, et ces derniers jours, l'héroïne s'appelle Clotilde Reiss, détenue récemment en Iran pour espionnage. Qu'en est-il de Salah Hamouri? Silence assourdissant, que ce soit de la part des médias ou du gouvernement, son cas n'intéresse personne.Alors qu'on hésite pas de recevoir les familles des autres prisonniers et leur maniferster leur soutien, la mère de Salah Hamouri, Denise Guidoux Hamouri n'est pas la bienvenue ni chez Sarkozy ni chez Bernard Kouchner, qui préfère rencontrer le fasciste et chef de l'extrême droite israélienne, Avigdor Lierberman. Bref, une injustice manifeste, que je ne cesserai pas de dénoncer.Pour en savoir plus: lire les articles de Pierre Barbancey: Le mépris affiché de Sarkozy pour Salah Hamouri et de JC Lefort Clotilde Reiss, Salah Hamouri: deux poids deux mesures

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...