Médias camerounais, la loi du nombrilisme

  • Les crises internationales n’intéressent pas les journalistes.

Les médias et les journalistes camerounais feignent de vivre dans un monde à part où seule la politique de Yaoundé compte. A mon sens, si la proximité est importante pour le journalisme, l’intérêt humain est une règle d’or pour tous les hommes.Rien ne justifie que la famine dans la corne de l’Afrique n’intéresse pas les médias camerounais. Une situation qui touche des « frères », des citoyens de l’Union africaine à laquelle tout le monde voudrait croire mais que personne ne soutient. Chaque jour on parle de néo-colonialisme. Mais ce sont encore les Occidentaux qui organisent la campagne de sensibilisation des opinions à travers le monde alors que l’Afrique possède des médias qui peuvent sensibiliser les Africains à l’intérieur du continent pour venir en aide aux Somaliens. Rien n’est fait.

 


Même les médias oublient les crève-la-faim

Hier, 04 août 2011, l’Union africaine a renvoyé la conférence qui devait trouver une solution africaine à la crise alimentaire en Somalie et dans le reste de la sous-région. Les médias  camerounais en ont juste rendu compte dans une brève pour les plus heureux. Les Africains s’en foutent de la peine des autres. On ne voit jamais la hargne des médias lorsqu’il s’agit de protéger les pauvres.  Chaque fois que les médias camerounais parlent de droits de l’Homme c’est parce qu’ils sont politiquement impliqué ou que l’un des leurs est attaqué par la justice ou la classe politique. Pour le reste, on s’en fout. Les hommes politiques passent au moins leur temps à parler de la crise ivoirienne et de Kadhafi. Pour les problèmes de famine et de malnutrition, les médias pourraient s’en charger. Pas la peine. A ce sujet, il n’y a pas de place pour les discours creux le dimanche matin à la radio.


Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Merci pour cette piqûre de rappel : n'oublions pas la Somalie. Le premier billet de mon nouveau blog laterrebouge.fr est précisément consacré à la Somalie, un pays que nous ne voyons pas : http://laterrebouge.fr/?p=4
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...