Médias américains : dix ans de tourmente

Newspapers on Washington Avenue (Minneapolis), par SusanLesch (Wikimedia Commons)

 

Le Pew Research Center a récemment publié son dixième rapport annuel sur l’état des médias aux Etats-Unis. Il souligne la baisse des revenus publicitaires et la perte progressive de lecteurs que connaissent les médias américains, en crise depuis dix ans. Pour ma part, j’ai retenu deux idées fortes de cette étude.

Depuis la publication du rapport du Pew Research Center, ses conclusions inquiétantes ont beaucoup fait réagir les professionnels et les observateurs des médias aux États-Unis. Le premier point qui m’a particulièrement frappé dans ce texte est d’ordre économique. Le texte explique que la perte de revenus du papier n’a pas été compensée par des revenus sur le numérique. Pour chaque dollar gagné sur internet, seize dollars étaient perdus par le papier. Sur internet, contrairement à la presse papier, il y a beaucoup plus de supports où la publicité peut être présente : le marché publicitaire se dilue donc sur les différents sites.

 

Le deuxième point, c’est que ces difficultés économiques ont logiquement eu un impact sur les rédactions. En terme d’effectifs, le nombre de journalistes est aujourd’hui inférieur à celui que l’on trouvait en 1978. Le problème, c’est que les lecteurs et les consommateurs commencent à le ressentir et se détournent de leurs médias. Un tiers des Américains auraient ainsi renoncé à s’informer parce qu’ils sont déçus par les contenus de leurs journaux favoris, à la fois en termes de quantité et de qualité.

 

La dernière mauvaise nouvelle, c’est que le Pew Research Center a établi que les lecteurs qui quittent leurs médias habituels sont les consommateurs les plus éduqués, les plus fortunés et, en général, ceux qui sont aussi les plus informés sur les difficultés de la presse et des médias.

Marie-Catherine Beuth est journaliste, spécialiste des nouveaux médias au Figaro. Elle est l'auteure du blog 
Étreintes digitales. Chaque semaine, dans l'Atelier des médias, elle s'arrête sur l'un des aspects de la r/évolution des médias actuellement en cours.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Twitter : @M_C_B
News Concierge | Co-founder @getnod | 2013 @JSKStanford fellow | Correspondent @Le_Figaro @Atelier_Medias

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Je n'imaginais pas le conclusions aussi négatives pour la presse américaine, il me semblait que le NYT s'en sortait plutôt bien, ayant trouvé l'équilibre économique entre le papier et le numérique l'année dernière. Il me semblait avoir lu le mois dernier qu'il gagnait plus grâce à leurs lecteurs, donc la vente de journaux qu'à la publicité en ligne ou pas. Peut-être est-ce une exception ?

    Merci pour ce tour de piste et bon courage pour votre expérience "night fellow"

    Grace

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...