Il y a des dates comme ça, qui compte dans la vie des technologies furieusement modernes. Elles marquent un avant et un après, une prise de conscience et comme le début d'une nouvelle ère. L'air de rien nous avons passé en France un tel cap, concernant LE logiciel en ligne du moment, la plateforme communautaire super hype dont tout le monde parle : j'ai nommé Twitter.

Car par deux coups significatifs le même jour (ce n'est pas un hasard), ce lundi 4 mai 2009, Twitter entrait de plein pied dans la catégorie des "faits grand public", de "l'actualité populaire". Deux petits pas pour l'homme, mais un grand pas pour la cause communicante en train de se réveiller et de découvrir le web tout court :- 1er pas : un sujet en radio ce matin à l'émission de Colombe Schneck sur France Inter, "J'ai mes sources" avec rien moins que Jean-Luc Mano et Nicolas Vanbremeersch pour commenter et expertiser. Mais on restait bien sur sa faim... Si le premier semblait en parler avec la distance de rigueur de celui qui ne tâte guère (*), le second qui tâte bien n'a pas brillé non plus dans sa démonstration de "l'intérêt de" twitter plutôt que de faire autre chose. Quant à Colombe, son avis se limitait à un "hé ho hein on y lit aussi pas mal d'inepties quand même!", très braqué;- 2ème pas : un sujet plus complet en tv à l'émission "L'Edition Spéciale" sur Canal + ce midi. La chroniqueuse média Anne-Elisabeth Lemoine voulait en dire beaucoup en peu de temps, mais l'on retenait surtout... l'image d'Ashton Kutcher voulant battre le nombre de followers de CNN (un peu pathétique), et pas tellement l'intervention sobre et précise de Jérôme Colombain de Radio France. In fine cette phrase d'Ariel Wizman frappait les consciences, pour qui "le phénomène n'est pas encore arrivé en France";Ah bon? Si 2 sujets dans des médias grand public coup sur coup le même jour, c'est pas une arrivée en fanfare, alors que je ne m'y connais pas! Reste que ce même lundi 4 mai 2009 était aussi le jour où Twitter a connu quelques problèmes de sécurité massif exposés en public. Et là, on lui a... marché dessus au propre! Notamment par l'attaque d'un hacker comme le rapporte VNU Net. Dans la foulée beaucoup découvraient ce lundi (dont moi) de retour de w-e de pont, un problème d'identités spammées pour vendre l'url d'un site de charme... Pas sérieux tout ça, surtout le jour même de la mise en grâce des médias audiovisuels. Rapport de cause à effet? Assurément. Si le logiciel devient plus populaire, alors il en paye le prix et la casse qui va avec.Et -comble de la reconnaissance- Twitter subirait aussi (déjà, le web allant tellement vite), un effet de lassitude. Si. A peine connu de grand nombre, il en serait déjà devenu... has been? C'est une possibilité sérieuse quand on lit la dépêche d'Associated Press pour qui il est Plus populaire de quitter Twitter que d'y adhérer?. En fait, que d'y rester et de le pratiquer sur le long terme (je vous en reparlerai plus techniquement sur le blog du WebLab). Une illustration concrète de cette question lancinante du "à quoi ça sert Twitter?", complétée l'autre inconnue non moins cruciale de son modèle économique. Mazette, ce début de mai 2009, à défaut d'être révolutionnaire sociétalement, est bien secouant twitteriennement...(*) confirmation : je ne lui ai trouvé ni site web (il est consultant), ni compte FB, ni compte Twitter... Ce n'est pas une obligation, mais tout de même.Pour compléter : relire sur le WebLab, ma note "7 préambules avant de se lancer sur Twitter"; et la note de Jean-Pierre évoquant les premières expériences journalistiques sur Twitter, en janvier dernier.
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • J'aime beaucoup vous billets sur Twitter et j'y retrouve toujours cette lancinante question qui me taraude depuis que je m'y suis inscrit (et cela remonte à longtemps sur l'échelle-temps du web) dès que j'en ai eu connaissance, mais où je ne me suis mis à poster que depuis quelques temps et ceci aussi un peu grâce à vous, puisque vous ne donnez pas de réponse à la question, donc par curiosité je m'accroche: à quoi peut donc bien servir twitter?
    MaB
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...