Live Magazine : des histoires vraies sans replay

Le Live Magazine est un spectacle un peu spécial : il fait monter sur scène des gens qui, pour la plupart, n’ont pas l’habitude de prendre la parole devant un public incarné : des journalistes.

  • Laisser les journalistes parler en leur nom propre

Quand je pénètre dans le théâtre de la Porte Saint Martin en début d’après-midi, il est vide ou presque. Seules quelques personnes en coulisses s’affairent à préparer la représentation du soir. Tout l’après-midi, une dizaine de journalistes défilent sur scène les uns après les autres, détendus pour la plupart, stressés pour certains, concentrés quoiqu’il en soit.

Tour à tour, ils répètent une histoire qui commence par “je”, avec la lumière qui les suit et l’écran derrière eux pour seul décor. Le soir, ils dévoileront les coulisses d’une enquête ou d’un reportage, clameront leur admiration pour une personne interviewée, présenteront leur travail ou feront - littéralement - une tribune d’opinion. Quelque soit le sujet de leur prise de parole, ils monteront sur scène pour raconter ce qui leur tient à cœur et ce qui leur fait aimer leur métier.

Le Live Magazine a l’ambition de faire tomber les barrières entre les journalistes et le public autour d’”histoires vraies”, qu’elles soient belles, tristes, drôles ou insolites. Le temps d’un soir, les journalistes mettent de côté la sacro-sainte objectivité et adoptent un ton plus personnel, plus intime.

  • Ne pas laisser de trace pour privilégier un “moment suspendu

S’ils se permettent cet écart déontologique, c’est peut-être parce qu’il savent que de cette soirée, il ne restera aucune trace, si ce n’est un sobre programme en noir et blanc avec le nom des acteurs d’un soir et une brève introduction à leurs histoires. Tenu secret, le programme ne fait l’objet d’aucune captation et ne vit qu’à travers le souvenir de ses spectateurs.

Ce spectacle vivant et éphémère nous rappelle, par la plus ancestrale des manières - la communication orale - que ce qu’on lit, entend, regarde tous les jours sur nos écrans mérite d’être raconté. En confrontant les journalistes à un public physique, ce format original et hybride donne aux journalistes des allures d’artisans de l’information.

Le Live Magazine est la transposition française du Pop Up Magazine, un spectacle qui se définit comme un “live magazine” créé pour une scène, un écran, et un auditoire “live”. Ce format de transmission orale d’histoires journalistiques, créé par Douglas McGray en Californie, a incité Florence Martin-Kessler à le développer en France, il y a deux ans.

  • Renouer avec la tradition orale

Plus proche du conte que du stand-up, le  Live Magazine ne fais pas appel à des comédiens ou à des professionnels de la conférence. Les personnes qui montent sur scène sont là pour raconter “des récits qui leur appartiennent”. En ce sens, le spectacle vivant emprunte aux podcasts sa volonté de parler à son auditoire le plus directement possible, son “énergie qui donne l’impression que les histoires sont dites pour nous”. Pour Florence Martin Kessler, le charme de l’exercice vient de “la fragilité, des oublis, du trac”, du naturel et de la spontanéité avec laquelle les auteurs prennent le micro. Cette façon de raconter évoque les histoires au coin du feu, celles qui bercent les enfants au lit et rappelle le Live Magazine à la tradition du conte, de “l’ici et du maintenant”. La revue vivante assume d'ailleurs volontiers la dénomination de journalisme-spectacle, l'objectif étant de rendre les histoires “vivantes, palpitantes, énergisantes”.

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Mathias Virilli - bébé journaliste, biberonné à l'Atelier des médias

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

Atelier des Médias - RFI via Facebook

#EnAnglais : à quoi ressemble un journal dont les lecteurs choisissent le contenu ?…

Atelier des médias via Twitter
#Rappel : Le concours @MediaMakerParis est ouvert jusqu'au 5 mai 2017 http://buff.ly/2o7HLNo 
Il y a 13 heures
Atelier des Médias - RFI via Facebook

Si vous avez une bonne idée et que vous voulez la développer avec des gens…

Atelier des médias via Twitter
Chinese people mean something very different when they send you a smiley emoji http://buff.ly/2o6z71t 
Il y a 16 heures
Plus...