Libyablog : la parole libyenne libérée

Emission spéciale Libyablog cette semaine. Libyablog c’est le nom de la plateforme en arabe lancée par l’équipe de l’atelier des médias en partenariat avec nos amis des observateurs de France 24 en juillet 2012. Nous étions cette semaine à Tripoli pour la troisième session de formation avec nos blogueurs sur place. Compte-rendu de cette semaine mouvementée et rencontre avec plusieurs de nos contributeurs.

 

 

C’était au mois de juillet l’an dernier. A l’initiative de l’UE et l’AEF, les Observateurs de France 24 et l’Atelier des médias RFI lançaient un projet de plateforme inspiré de Mondoblog pour contribuer à l’émergence d’une blogosphère active et qualitative en Libye. Le pays vivait alors ses premières élections libres moins d’un an après la chute du régime de Kadhafi et moins de 8 mois après la mort du dictateur.
Avec Julien Pain, Sarra Grira, Hadia Laghsini et Simon Decreuze, nous étions venus à Tripoli pour couvrir avec les blogueurs l’élection du congrès national libyen.
Nous sommes donc retournés cette semaine dans la capitale libyenne. Premières impressions dès la sortie de l’aéroport, les panneaux publicitaires invitant les citoyens au vote de juillet 2012 sont encore là, mêmes images, aux couleurs aujourd’hui délavées.

 


Juste à côté de l’aéroport, les travaux du nouveau terminal international n’ont toujours pas repris après plus de deux ans d’arrêt. Signes d’atonie donc, de stagnation, qui contrastent fort avec la vitalité des personnes avec lesquelles nous avons rendez-vous. Depuis son lancement, la plateforme Libyablog, ne cesse de grandir. Elle compte aujourd’hui quarante blogueurs actifs, quarante observateurs avisés, curieux, de la vie en Libye après la révolution.

 

Ecouter l'émission diffusée sur RFI  (en attendant la version longue)

C'est Hadia Laghsini qui coordonne, depuis Paris, la plateforme. Une tâche compliquée à distance d'un pays encore très mal connecté au réseau des réseaux. Chaque jour, elle édite les nouveaux billets et anime nos comptes twitter et Facebook. Elle a développé une belle connaissance de l'actualité libyenne et partage régulièrement des infos (souvent des mauvaises nouvelles) et des contenus intéressants sur la jeune démocratie.

 

La page d'accueil de Libyablog

 

Karim Nabata, notre fixeur-blogueur

 

Parmi nos blogueurs, il y en a un, Karim Nabata, que nous chérissons particulièrement (je sais que ce n'est pas bien d'en préférer un mais j'assume) pour plusieurs raisons. D'abord parce qu'il écrit en français, ce qui facilite la compréhension de ses écrits aux 4/5 de l'Atelier des médias. Ensuite parce qu'il raconte des choses très drôles, ayant choisi de placer son journal personnel sous le signe de l'humour qui, comme il le rappelle dans son slogan de blog, est "un art martial". Enfin Karim est impliqué dans le projet depuis le début en raison de son activité professionnelle. Il dirige une agence réceptive spécialisée à l'origine dans l'accueil de touristes et aujourd’hui dans celui des journalistes. Depuis un an, Karim organise tous les détails logistiques de nos formations en Libye. Il y a quelques mois, il a manifesté l'envie de rejoindre nos blogueurs. Et quelle n'a pas été notre surprise de découvrir sa plume inspirée et redoutablement drôle.

 

 

Karim N. by Ségolène M.

 

 

Extrait d'un des derniers billets de Karim:

 

 

Inventaire d’un changement

 

N’est-il pas temps de faire un premier inventaire des résultats de ce soulèvement et de ses conséquences ?

 

Politiquement nous somme sur le point de structurer le futur régime constitutionnel (avec l’adoption de la formule siège en TEFAL…qui ne colle pas !!! pour faciliter la passation du pouvoir)

 

La sécurité intérieure est sur la bonne voie si on se fie aux déclarations du ministre de l’intérieur et du chef d’état-major, ( à Benghazi par exemple : on ne tue plus les consuls et les ambassadeurs, mais en leurs tire dessus de loin seulement ) la sécurité est assurée par une équation physique qui se base sur le rapport de force suivant « Tu as une arme ! Moi aussi, alors calme toi !!! »

La liberté d’expression est dans toute sa gloire, des chaînes de télés et radios dans toutes les langues reconnues et non reconnus (TOUBOU et AMAZIGH), tu peux critiquer les décideurs politique en toute liberté . Bien sûr il faut garder une certaine distance avec les vrais décideurs sur le terrain (les milices) pour sa sécurité personnelle (kidnapping et harcèlement au menu, avec intimidation comme entrée, torture au P.P.R comme plat principal et humiliation enrobée au dessert).

 

L’économie : on constate un renforcement du système bureaucratique qui freinera l’investissement étranger et qui favorisera d’avantage la commission et la corruption considérés de tous temps comme un savoir faire. 

 

Les problèmes sociaux n’ont cessé de se multiplier, avec le problème des familles libyennes réfugiées à cause de la punition collective infligée à toutes les villes qui ont soutenu le régime Kaddhafi, cette déportation a causé une dégradation générale du niveau de vie de ces gens. Dans un pays qui s’est révolté contre l’injustice sociale et la marginalisation , quelle hypocrisie !!

 

J’entends des voix qui réclament une deuxième révolution , et bien, bonne chance car moi j’ai eu ma dose avec ce bilan qui démontre que les révolutions sont souvent sur la bonne route, mais dans la mauvaise direction… 

 

 

Les visages de Libyablog

 

AbdulHameed Amruni, l'invité suivant, est originaire de Benghazi. Il travaille pour la radio Ajoua’ FM et administre une page Facebook appelée Faceboukiyyat Libiyya. Il a rejoint Libyablog car il souhaitait avoir un espace d'expression plus adapté à l'analyse personnelle. Il décrit dans ses écrits la société libyenne actuelle. il parle du paysage médiatique et de l'importance de respecter la diversité dans la population du pays.

 

A. Amruni (tout à droite) avec Maha qui assurait la traduction 

Parmi nos invités, il y avait aussi la pétillante Sarah Ali Harb. Cette jeune étudiante vit à  Chehate, c’est à dire Cyrène, au Nord-Est de la Libye. Elle a rejoint Libyablog en janvier 2013. Son blog s’appelle Sara Harb et son slogan est Le cerveau n’est pas un récipient à remplir mais une lumière qui s’allume. Sur son espace de publication, elle parle beaucoup des enjeux de liberté d’expression. Elle a pris récemment la défense de Amara Al Khattabi, journaliste de 67 ans qui a été emprisonné pendant 4 mois et libéré le dimanche 21 avril dernier. On lui reproche la publication d'une liste noire dénonçant la corruption de 87 juges et procureurs. Une publication pour laquelle il est toujours poursuivi. Il risque de 3 à 15 ans de prison.

 

 

 

Wissam Salem fait également partie de la communauté des blogueurs Libyablog.Il est étudiant en première année dans une école pour devenir ingénieur réseau. Il est originaire de Benghazi et tient activement son compte twitter. Dans un de ses derniers billets il suggère un travail assez spécial au, très désœuvré, Ministère du Tourisme libyen. Sa proposition est de s'occuper de faire partir tous ses compatriotes dans les pays dont ils souhaient importer le modèle dans la nouvelle Libye. les wahabite en Arabie Saoudite, les pro-américains aux Etats-Unis, les amateurs de politique étrangère qatarienne au Qatar...

 

Wissam S. (source)

L'émission a également été l'occasion de présenter les écrits du très talentueux Mohamed AbuGhrara, jeune auteur formé avec nous lors de la première session Libyablog en juillet 2012. Voici une traduction de son texte Pour toi ma fille.

 

Mon ami Abdelwahab m’a demandé de l’aider à défoncer une porte.
Celle d’une chambre dans une vieille maison entièrement occupée par des travailleurs du Ghana.

 

Cette chambre était celle de l’un d’entre eux. Il ne payait plus son loyer depuis des mois.

 

Il semble qu’il soit parti définitivement. Le problème c’est qu’il avait laissé une serrure sur sa porte.

 

La maison se situe dans le quartier de Ghot Echaal, un coin populaire près de la rue ‘Achra.

 

George était là pour nous accueillir. C’est une sorte de représentant du groupe d’immigrés.

 

On entre avec matériel et outils. Nous croisons quelques jeunes. Ils sont tous maçons.

 

Arrivés devant la porte de la chambre, je découvre que le cadenas qui vérouille la porte est très fin. Abdelwahab le force rapidement et nous pénétrons dans la pièce.

 

A l'intérieur, j’ai l’impression de voir la chambre de quelqu’un qui est parti travailler un matin et qui n’est jamais rentré.

 

Le lit est défait, des vêtements pendent au mur, il y a des chaussures ça et là et ses outils de maçon : sceau, truelle et marteau maculés de ciment séché.

 

Nous ressortons dans la cour pour appeler George. Mon ami lui demande le nom de cet homme, je ne suis plus sûr de la réponse...Marc peut-être

 

-Où est Marc ? demande Abdelwahab. Il est mort?

-Oui, il est mort, répond George.

-Où ça ?

-A Zaouia. Avec les milices pro-Khadafi.

-Que faisait un maçon avec ces gens là ?

-A ce moment là, explique George, il n’y avait plus de travail à cause de la révolution. Le régime de Khadafi a profité de l’ignorance et du besoin d’argent des travailleurs africains. Ils leurs proposaient de fortes sommes pour tenir des checks points ou aller au combat.
Je ne sais pas ce qu’avait choisi Marc mais il est bien mort lors de la libération de Zaouia au mois de Ramadan.

 

Je suis revenu dans la chambre et j’ai fouillé dans ses papiers. Je suis ressorti avec l’idée que c’était un garçon religieux. J'y ai trouvé deux vieux évangiles annotés, peut-être rapportés du Ghana. J’y ai aussi découvert une photo de sa femme et de sa fille.

 

C’est probablement en songeant au bien être de cette enfant qu’il a rejoint les milices de Khadafi. C’est sûrement aussi dans le but lui assurer un bel avenir qu’il a traversé le désert avant d’arriver en Libye.
Durant les derniers instants de sa vie, il a dû songé à elle. Lui adresser ses regrets, ses excuses, ses prières.

 

 

Nos blogueurs avec leur diplôme de fin de stage

NB les images sont de Ségolène Malterre et de moi sauf indication contraire

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • بالتوفيق
    زياد أداءك وطريقة تحدثك ممتعة
    والأكثر إمتاع " صوتي " ههههه
    ....................................

    succès
    Ziad votre performance et la façon dont vous parlez agréable
    Le plus de plaisir "voix" Hahah

    ^_^   :P

  • Merci pour ton commentaire Serge ;-) Je trouve aussi que la chute de Karim est extraordinaire

  • "bonne chance car moi j’ai eu ma dose avec ce bilan qui démontre que les révolutions sont souvent sur la bonne route, mais dans la mauvaise direction… " simplement top! 

  • félicitations pour ce beau projet. faudrait maintenant trouver le moyens de créer des liens entre Lybiablog et mondoblog. Il y a tellement de choses à partager

This reply was deleted.

Réccemment sur l'atelier

Atelier des médias via Twitter
Rencontre avec 5 Mondoblogueurs tchadiens @DocteurTux @legeekdusud, Patrick Belngar @djounoumbiemman et @NourEcrivain http://rfi.my/1AU9Ofo 
Il y a 4 heures
RFI | Atelier des médias via Facebook

Cette semaine nous vous proposons de partir à la rencontre de 5 blogueurs tchadiens de la…

Atelier des médias via Twitter
Ukraine: un nouveau ministère de l’Information http://rfi.my/1JB28ox  Via @RFI
Il y a 21 heures
Atelier des médias via Twitter
L’éviction d’Éric Zemmour d’iTELE fait débat dans la classe politique http://rfi.my/1JzU9YR  Via @RFI
hier
Plus...