Les Jours et leurs «obsessions»

Crédit: Frédéric Stucin pour Les Jours

Les Jours est un site d’actualité qui veut « dépasser le temps médiatique » pour fournir une information de qualité. Avant même sa naissance, Télérama, France Inter, ou encore Le Monde, ont salué l’arrivée prochaine de ce site d’information payant. Attendu pour l’automne 2015, il est porté par plusieurs anciens journalistes du quotidien Libération. Ils font le pari de prolonger leur travail à Libé dans un format plus riche et plus long.

Ils sont partis de Libération pour se lancer dans un média qui leur ressemble plus. « Si on a quitté le journal c’est bien parce qu’il lui manquait quelque chose » explique Olivier Bertrand qui a fondé Les Jours avec Alice Géraud, Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts, Antoine Guiral, Nicolas Cori, Sophian Fanen, Charlotte Rottman, Sébastien Calvet, Augustin Naepels et Loïc Guay. La plupart d’entre eux font partie de la vague de départs qu’a connu à l’automne 2014 le quotidien national, au lendemain du son rachat par Patrick Dahi et Marc Laufer.

Huit ans après la création de Rue89, également par d’anciens journalistes de Libé, Les Jours, dont le lancement est programmé pour l’automne 2015, se considèrent comme faisant partie de la «deuxième génération de pure-players» français.

Comment comptent-ils tirer avantage de leur expérience à Libération, tout en insufflant au média une identité nouvelle? Pour l’équipe, il s’agit de créer un nouveau média pour faire un journalisme différent. Cela passe d’abord par un site 100% indépendant financièrement, inspiré du modèle de Médiapart. L’accès au contenu sera réservé aux abonnés, pour un prix mensuel d’environ 9 euros. Mais, pour ces anciens rubricards, l’innovation réside surtout dans le format journalistique.

« C’est un site d’actualité mais on ne traite pas de tout. On traite des informations qu’on a choisies spécifiquement, qu’on appelle des obsessions. L’idée est de lutter contre le trop plein d’informations, contre une exhaustivité qui nous paraît stérile, et à la fois de redonner de la mémoire à l’information. (...) Ces obsessions nous allons les traiter à la manière d’une série où on aura des personnages, des lieux, une chronologie et un feuilletonage totalement assumé. On va raconter une histoire petit à petit. » - Alice Géraud

L’utilisation du terme « obsession » par un média pour évoquer les sujets traités n’est pas une première. C’est ainsi qu’a nommé le site américain d’information économique Quartz, né en 2012, une de ses rubriques consacrée aux thématiques coup de coeur de la rédaction. L’équipe des Jours explique qu’elle ne connaissait pas cette rubrique et que l’emploi du mot est une coïncidence. Ils affirment avoir hésité à changer de terme, mais ont finalement décidé de le garder.

Le défi pour ce média en incubation sera désormais de trouver une identité propre et proposer un contenu qui ne soit pas l’extension  du travail de ses fondateurs à Libération. Le 3 juin, l’équipe a lancé une campagne de crowdfunding sur KissKissBankBank pour récolter les 50 000 euros et financer ainsi les premiers pas du média. En une semaine, avec près d’un millier de soutiens, l’objectif a été dépassé. Cet enthousiasme s’explique en partie par l’étiquette Libé, qui risque de leur coller à la peau, mais pas uniquement. « On est tous assez fiers d’avoir travaillé à Libération mais en même temps on ne se définit pas comme ça. (...) On pense depuis le début qu’il y a une vraie attente. Nos envies d’un journalisme différent croise depuis le début l’envie de nos lecteurs, de nos futurs abonnés, d’un autre journalisme. Moins conformiste, moins suiviste » explique Olivier Bertrand.

Dans un premier temps, le site des Jours sera mis en ligne en version béta, c’est-à-dire en phase d’expérimentation avec les premiers abonnés. Pour se pré-abonner, il faut soutenir le projet via la plate-forme KissKissBankBank jusqu’à mi-juillet.

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Melissa Barra est journaliste à L'Atelier des médias de RFI
@MelissaBarrra

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • C'est vraiment rennovatrice cette initiative

This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

Mélissa Barra posted a blog post
Le 8 décembre 2017 s’est tenue à Paris la remise du Prix Numérique et Transparence. Il récompense d…
Il y a 16 heures
Atelier des Médias - RFI via Facebook

Puisque les podcasts ont le vent en poupe, on a quelques questions à vous poser. Vous…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Voila un nouvel événement pour mettre en lumière l'innovation…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

« L’idée, c’est de mettre en place un mouvement citoyen à grande…

Plus...