Les filles, Internet peut encore nous sauver!

Il est des petites bifurcations dans la vie, des petits écarts de trajectoire à première vue insignifiants, mais qui sont en fait des grandes occasions nous permettant d’en savoir un peu plus sur nous-mêmes, sur nos capacités, sur nos limites et sur l’importance qu’on peut avoir. Ces petites-grandes bifurcations permettent de regarder certaines choses auxquelles on se dit être habitué et qui font partie de notre environnement d’un oeil vraiment nouveau. A titre d’exemple, une petite bifurcation, il y a quelques années m’a fait comprendre que contrairement à ce que je m’étais toujours dit, j’étais capable d’engloutir en l’espace de quelques heures seulement des décalitres de boissons alcoolisées de natures différentes. Une petite bifurcation m’a fait comprendre qu’il pouvait quand même y avoir quelque plaisir à fréquenter (sporadiquement) des lieux de débauche. Un léger dérapage m’a permis de comprendre que la bonté, l’amour et la patience sont en réalité des qualités que tout le monde devrait avoir. La dernière de ces bifurcations dans ma petite vie a eu lieu hier. Et après cela, je me suis rendu compte que j’ai une importance des plus considérables dans ma société, et que je joue un grand rôle dans l’avancement de certaines choses dans mon pays. Voilà comment.

Hier, après des semaines d’un refus que je croyais ferme et sans appel, je me suis résolu à me plier à la volonté d’une très charmante et anciennement assidue cliente du cybercafé où je pointe qui voulait que j’aille chez elle dépanner son ordinateur. A cause de ses attitudes de vamp, je lui prêtais des intentions libidinales à mon égard et aller chez elle s’apparentait pour moi à me jeter dans la tanière du fauve Lire la suite...

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Aurore, si tu as lu la suite du billet, tu constates que je parle aussi des garçons.

    Mais il faut bien se l'avouer, c'est une tendance bien féminine.

  • je ne sais pas pourquoi tu t'adresses seulement aux filles, chez moi, en Haiti, il y a beaucoup d'hommes qui cherchent des européennes sur le net. je connais même un pakistan sur facebook qui cherchait des femmes dans n'importe quel pays à part le sien, tellement il voulait fuir son pays.

This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...