Les espions américains surveillent l'Europe

Yes we scan via Digitale Gesellschaft (Flickr, CC)

Le Buzz européen de Maria Afonso

Depuis quelques semaines, les Américains savent qu’ils sont sous la surveillance de leur gouvernement, et les européens aussi. Edward Snowden, un informaticien a dénoncé l’existence de la mise en place de PRISM, un programme de surveillance mené par la NSA, l’agence nationale de sécurité des États-Unis.

Edward Snowden, ancien de la CIA, était depuis quatre ans consultant pour un sous-traitant de la NSA. Il a révélé l’existence d’un programme qui collecte des courriels, des documents, des vidéos, des photos, et d’autres contenus sur le net. Le programme, PRISM, permet, en effet, aux services de renseignement américains, de scruter en temps réel, les données circulant sur les serveurs des grands groupes informatiques comme Google, Facebook, Microsoft, et bien d’autres. C’est également un programme de surveillance des numéros de téléphones des américains.

« Je ne suis pas différent des autres »

Edward Snowden s’est expliqué sur les raisons qui l’ont poussé à faire ses révélations aux médias. 

En matière de données personnelles, le développement des nouvelles technologies et des réseaux sociaux a changé la donne, et les citoyens n’en sont pas forcement conscients. C’est bien ces nouvelles technologies qui rendent PRISM capable d’intercepter des milliards de communications provenant de simples citoyens. Des données électroniques enregistrées à partir des réseaux sociaux ou bien encore des serveurs des fournisseurs d'accès. Avec PRISM, on peut tout savoir : qui a téléphoné à qui, d'où, à quelle heure, combien de temps.

Barack Obama a réagi publiquement à ces révélations pour expliquer et rassurer.

Ce programme de surveillance mondiale cible les non-américains, ce qui a inquiété la Commission européenne. C’est la raison pour laquelle, Viviane Reding, la Commissaire européenne à la Justice, exige des explications à son homologue américain Eric Holder. Dans un courrier, elle demande notamment si les Européens ont été visés par PRISM et les moyens de contestation de cette surveillance pour les citoyens mais aussi pour les sociétés européennes. Les réponses influenceront, certainement, le déroulé de la négociation de l’accord commercial entre l’Union européenne et les Etats-Unis actuellement sur la table. Hannes Swoboda, Président des sociaux démocrates au Parlement européen, explique que les politiciens seront plus réticents et les citoyens plus critiques avec les accords conclus avec les Etats-Unis.

Par ailleurs, l'Euro députée socialiste Françoise Castex a, elle aussi, saisi la commission européenne pour remettre à l’ordre du jour la protection de la vie privée et des données personnelles. Un dossier plus que sensible car depuis 2011, l’Union européenne essaie de négocier un accord transatlantique de protection des données qui limiterait l’accès des États-Unis aux données européennes.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Personnellement cette nouvelle ne m'étonne: j'ai depuis longtemps imaginé que la création d'internet obéit à des subterfuges de ce genre, suivre et contrôler autrement le monde! Ainsi, cette réaction pour ma part vient en retard et cache peut-être d'autres manigances pour détourner l'attention de l'opinion internationale sur de sales affaires en cours d'exécution. J'attends qu'on me dise et prouve que je me trompe pour changer mon fusil d'épaule!

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

ziad maalouf posted a blog post
L’Atelier des médias est allé en Turquie pour enquêter sur la liberté d’expression dans le pays. No…
26 déc. 2017
Mélissa Barra posted a blog post
Le 8 décembre 2017 s’est tenue à Paris la remise du Prix Numérique et Transparence. Il récompense d…
15 déc. 2017
ziad maalouf posted a blog post
Nées il y a douze ans en France, les conférences gesticulées désignent un exercice d’expression en…
20 oct. 2017
ziad maalouf posted a blog post
En 2005, Anjan Sundaram renonce à de brillantes études de mathématiques aux États-Unis pour partir…
18 oct. 2017
Plus...