https://sites.google.com/site/loissurlalibertedexpression/homehttps://sites.google.com/site/loissurlalibertedexpression/home

https://sites.google.com/site/loissurlalibertedexpression/home

 

ALSACE-LORRAINE Infos® MD
L'AUTRE SITE D'INFOS ET REVUE DE PRESSE EN ALSACE-LORRAINE
 
LES ARCHIVES D'ALSACE - LORRAINE-Infos
Bienvenue
Willkommen
Bienvenito
Welcome
Hoşgeldin
Chào mừng
ようこそ
Välkommen
Добро пожаловать
Welkom
Le nouveau site d'Informations de Lorraine
LORRAINE-Infos un site créé par Pascal Himmelsbach, Web-Journaliste libre et indépendant,
(Merci GOOGLE MAKE IT POSSIBLE TOO) 
et surtout amoureux de sa Terre natale: la Lorraine
LORRAINE-Infos ® MD  DEVIENT ALSACE-LORRAINE infos ® MD

https://sites.google.com/site/thisisthereggaeshop/home/NEW%20Logo%20FRANCE%20ALSACE%20LORRAINE%20iNFOS%20005%2022042015%2021h32.jpg

MEDECINE / SANTE: 

Bientôt sur ALSACE-LORRAINE-Infos, notre nouvelle rubrique Santé / Médecine:
SYNDROME DE L'APNEE DU SOMMEIL
NEUROLOGIE: SYNDROME D'ARNOLD-CHIARI
CARDIOLOGIE ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES
ARRETER DE FUMER
RADIOLOGIE, SCANNER ET IRM...

PRODUITS REGIONAUX:

Bientôt aussi, (Reportages en cours) notre nouvelle rubrique "Saveurs d'Alsace et de Lorraine"
portraits et  présentations des producteurs de nos Régions Alsace et Lorraine...
TOUT CELA SE PASSE NATURELLEMENT EN ALSACE ET EN LORRAINE ET DE PAR LE MONDE !!!


Vous êtes une association, un club, une commune, vous organisez un événément, vous souhaitez le faire savoir ?
Contactez la rédaction de Alsace-Lorraine-Infos ® MD :
Merci de laisser un message avec vos coordonnées et votre N° de téléphone sur le répondeur, nous vous rappellerons dès que possible !!!!

Contact Alsace-Lorraine News ® MD :
Let us a message and be sure we will call you back so soon as possible ! Thank You !!!!

Kontakt Elsass-Lothringen News ® MD :
Bitte hinterlassen Sie eine Nachricht und Ihre Telefonnummer sowie der Grund Ihres Anrufes auf unserem Anrufbeantworter , 
wir werden Sie so schnell wie möglich zurückrufen !!!!

+ 33 09 50 73 56 73
+ 33 06 33 77 50 62
LE SITE LORRAINE-Infos ® MD :

REVUE DE PRESSE ET DES MEDIAS
des sites créés par Pascal Himmelsbach,  Journaliste LIBRE ET INDEPENDANT...

Dernière mise à jour: Mardi 16 Juin 2015 à 21h10
 

Les députés européens ignorent 300.000 signatures des citoyens qu'ils représentent. Agissons ! #tradesecrets


 
16 juin 2015 — Chers signataires, 

Nous avons réuni hier à Paris et à Bruxelles une cinquantaine de journalistes d’information et d’enquête, pour échanger sur les menaces que présente cette directive et sur l’urgence à mobiliser l’ensemble des députés européen sur ce texte liberticide. 

Ensemble, nous nous sommes rendus à la représentation du Parlement Européen à Paris, où une délégation plus restreinte a été reçue par Isabelle Coustet, à la Directrice Générale Communication du Bureau du Parlement Européen en France. Après lui avoir exposé les risques qu’un tel texte soit voté pour la liberté d’information, nous lui avons remis la pétition sur Change.org et vos 270.000 soutiens qu’elle a recueillie. Elle nous a garanti de faire passer le message au Parlement Européen à Bruxelles, et nous a d’ailleurs le soir même confirmé avoir transmis notre pétition à la commission JURI, en charge du vote, ce mardi 16 juin, du rapport sur la directive, une des premières étapes importantes du parcours législatif de cette directive.
Cliquez ici pour voir les photos
https://www.facebook.com/Change.orgFrance/posts/829314860479790

Au même moment à Bruxelles, des journalistes ont rencontrés des membres de la commission JURI et leur ont remis également vos signatures.

Mais les députés de la commission JURI viennent d'ignorer nos 280 000 signatures. Alors même qu'ils sont censés nous représenter, ils ont fait fi de notre mobilisation et ont adopté le texte.

C'est une honte, et nous devons réagir. Car tout n'est pas perdu, bien au contraire : le texte va maintenant être discuté entre des représentants de la commission, du conseil et du Parlement Européen. C’est maintenant que nous devons les convaincre de répondre à notre appel, mais nous allons devoir taper encore plus fort.

Soyons des milliers à partager cette vidéo que j'ai réalisée avec d'autres journalistes pour dénoncer cette directive liberticide.
Cliquez ici pour voir la vidéo et partagez-la autant que possible. 
https://youtu.be/N-xgCPbLXe0 

Il faut maintenant, plus que jamais faire entendre notre voix pour que s’arrête le parcours de ce texte liberticide et qu’il soit retiré. 

Merci à tous,
Elise Lucet

 
et
_________________________________________________________________

Bientôt, les journalistes et leurs sources pourraient être attaqués en justice par les entreprises s’ils révèlent ce que ces mêmes entreprises veulent garder secret. 

A moins que nous ne réagissions pour défendre le travail d’enquête des journalistes et, par ricochet, l’information éclairée du citoyen. 

Sous couvert de lutte contre l’espionnage industriel, le législateur européen prépare une nouvelle arme de dissuasion massive contre le journalisme, le "secret des affaires",

dont la définition autorise ni plus ni moins une censure inédite en Europe.

Avec la directive qui sera bientôt discutée au Parlement, toute entreprise pourra arbitrairement décider si une information ayant pour elle une valeur économique pourra ou non être divulguée.

Autrement dit, avec la directive "Secret des Affaires", vous n’auriez jamais entendu parler du scandale financier de Luxleaks, des pesticides de Monsanto,

du scandale du vaccin Gardasil... Et j’en passe.

Notre métier consistant à révéler des informations d’intérêt public, il nous sera désormais impossible de vous informer sur des pans entiers de la vie économique, sociale et politique

de nos pays. Les reportages de "Cash Investigation", mais aussi d’autres émissions d’enquête, ne pourraient certainement plus être diffusés.

Avec ce texte, un juge saisi par l’entreprise sera appelé à devenir le rédacteur en chef de la Nation qui décide de l’intérêt ou non d’une information.

Au prétexte de protéger les intérêts économiques des entreprises, c’est une véritable légitimation de l’opacité qui s’organise.

Si une source ou un journaliste "viole" ce "secret des affaires", des sommes colossales pourraient lui être réclamées, pouvant atteindre des millions voire des milliards d’euros,

puisqu’il faudra que les "dommages-intérêts correspond(ent) au préjudice que celui-ci a réellement subi". On pourrait même assister à des peines de prison dans certains pays.

Face à une telle menace financière et judiciaire, qui acceptera de prendre de tels risques ? Quel employé - comme Antoine Deltour à  l’origine des révélations sur le scandale

Luxleaks - osera dénoncer les malversations d’une entreprise? 

Les sources seront les premières victimes d’un tel système, mais  pas un mot ne figure dans le texte pour assurer leur protection.

Les défenseurs du texte nous affirment vouloir défendre les intérêts économiques des entreprises européennes, principalement des "PME".

Étonnamment, parmi  celles qui ont été en contact très tôt avec la Commission, on ne relève pas beaucoup de petites PME, mais plutôt des multinationales rôdées au lobbying :

Air Liquide, Alstom, DuPont, General Electric, Intel, Michelin, Nestlé et Safran, entre autres.

Ces entreprises vont utiliser ce nouveau moyen offert sur un plateau pour faire pression et nous empêcher de sortir des affaires …

Vu l’actualité Luxleaks, nous ne tolérons pas que nos élus se prononcent sur un texte aussi grave pour la liberté d'expression sans la moindre concertation avec les représentants

de la presse, les lanceurs d'alertes et les ONG.  Seuls les lobbies industriels ont été consultés.

Nous, journalistes, refusons de nous contenter de recopier des communiqués

de presse pour que vous, citoyens, restiez informés.

Et comme disait George Orwell :

"Le journalisme consiste à publier ce que d’autres ne voudraient pas voir publié : tout le reste n’est que relations publiques".

C’est pourquoi je demande, avec l’ensemble des signataires ci-dessous, la suppression de cette directive liberticide.

Le 16 juin prochain, une commission de députés européens, la commission JURI, se réunira pour valider ou non ce texte.

C'est le moment de nous mobiliser pour dire non à la censure en Europe.

Signez la pétition et partagez la vidéo.

--

Pétition soutenue par :  

Informer n’est pas un délit
https://www.facebook.com/informernestpasundelit

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Machine Learning, Deep Learning, Informatique Cognitive, réseau de neurones,…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Une galaxie de "refuzniks" appellent à contrer l'hégémonie…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Au-delà du classique feuillet, quels formats pour l'info sur le web ? BBC Research…

Plus...