LES CENTRAFRICAINS SONT-ILS ISLAMOPHOBES?

"Génocide à caractère religieux","affrontements inter-communautaires","nettoyage ethnique"...Que n'a-t-on pas dit sur la situation qui prévaut en Centrafrique?Que n'écoute-t-on pas sur les ondes des médias internationaux chaque fois qu'on allume notre poste radio ou qu'on allume la télé?

Les centrafricains sont dépeints comme des sauvages islamophobes incultes qui tuent  leurs compatriotes musulmans  chaque jour  que Dieu fait!Comment en sommes-nous arrivés là?

A ,mon humble avis,cette crise n'est pas à proprement parler religieuse;du moins à l'origine.

Tout a commencé avec la rébellion de la séléka (composée en grande majorité de centrafricains  et de mercenaires tchadiens et soudanais musulmans)qui telle Attila le Hun a tout décimé sur son passage lors de sa conquête du pouvoir en 2013.Tueries,viols,pillages,profanations d'églises....rien n'a été épargné aux centrafricains de l'arrière-pays!On aurait pu penser que ces soudards se calmeraient une fois le pouvoir conquis,ce qui devint effectif le 24 mars 2013..Malheureusement,le malheur des centrafricains ne faisait que commencer!Bangui la capitale fut mise à sac,l'administration totalement détruite.Et les cas d'exactions sont devenus ,monnaies courantes.le peuple centrafricain subissait une véritable oppression de la part des nouveaux maitres de Bangui qui ont tués,violés,torturés,pillés...au vu et au su de la communauté internationale qui est restée muette et sourde à l'appel à l'aide lancé par les centrafricains.

Il aura  fallu une réaction des paysans qu'on appelle les anti-balakas ,soutenus par des éléments de l'armée nationale et les nombreux massacres qu'ont provoqués leurs affrontements avec la séléka pour qu'on daigne se pencher sur notre cas.Mais le mal était fait et les blessures profondes.Le ressentiment envers la séléka et ceux de leurs parents musulmans qui s'étaient crus tout permis n'attendait qu'une occasion pour s'exprimer.En effet,comment concevoir que des personnes d'origines tchadiennes sur le sol centrafricain se soient subitement transformés en tortionnaires de ceux qui les ont accueillis?

Quand on opprime son prochain,à ,moins que celui-ci ne s'appelle Jésus-Christ,il faut s'attendre à une réaction.

Aussi,lorsque ces Seigneurs du Conseil de Sécurité des Natios-Unies,après avoir chipoté longtemps sur des questions de coûts,ont finalement voté une résolution donnant feu vert à l'armée française et aux forces armées de l'Union Africaine pour intervenir,le mal était déjà fait et il était profond.

C'est ainsi qu'on a malheureusement assisté  à une chasse aux musulmans qui hélas payaient le prix fort à cause des turpitudes de certains de leurs coreligionnaires.Et ceci avec la complicité d'hommes politiques véreux qui ont trouvé là un filon à exploiter pour pouvoir conquérir le pouvoir.Mais il faut reconnaitre que les seigneurs de la séléka leur ont facilité la tâche,lorsqu'ils ont eux-mêmes jou" la carte communautaire en arguant qu'ils étaient rejetés et combattus à cause de leur religion;et que la majorité chrétienne n'acceptait pas d'être dirigée par des musulmans.

Quand on donne soit même le bâton pour être battu,il ne faut pas après s'étonner du résultat!

Et que dire de la presse internationale,avide de sensation et de scoop avait enfin avec cette crise un remake du génocide du Rwanda,mais cette fois-ci à caractère religieux?

Et les balakas d'êtres affublés du nom de milice chrétienne,ce qui ne manque pas de hérisser la communauté chrétienne qui ne se reconnait pas dans ces gens.Aucune église ou homme d'église n'a mandaté ces hommes.D'autant plus que ce qui était à l'origine un soulèvement populaire a été récupéré politiquement.Et si il y'a bien des tueries,on exagère dans les commentaires!parce que contrairement à ce qu'on laisse entendre,par exemple,il y'a toujours des chrétiens qui vivent dans le quartier musulman du KM5 à bangui.Et il y'a des quartiers dans la capitale,voire même des villes de l'arrière-pays où les deux communautés continuent de cohabiter.Pour ne pas aller loin,je prendrai l'exemple de mon quartier où les musulmans ne sont pas inquiétés.Il n'y a aucune tension entre les différentes communautés.Bien au contraire.mais ça ,on n'en parle pas,parce que celà porterait en faux la théorie selon laquelle les musulmans seraient persona non grata en RCA!

D'ailleurs,l'autre jour mon voisin qui est musulman me racontait que son grand frère qui est en France lui a demandé de quitter le pays.Il lui répondu qu'il n'en voyait pas l'intérêt puisque le quartier dans lequel il vit calme et qu'il ne se sentait pas en danger.

Voilà,c'était juste pour vous dire que la situation n'est pas aussi simple qu'il n'y parait;Même si on ne peut pas nier qu'il y'a un fort ressentiment contre la communauté musulmane pour cause d'amalgames malheureux,il y'a des gens qui œuvrent et qui démontrent que ce n'est pas une fatalité;que le vivre-ensemble est toujours possible.Et que si la violence perdure,c'est parce que l'Etat est en totale déliquescence,ce dont on a besoin,c'est qu'on donne la parole à ceux qui démontrent qu'on peut surmonter cette crise et que tous les musulmans ne sont pas des sélékas ,comme tous les chrétiens ne sont pas des balakas!

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...