Il n’ya pas un jour ou la presse écrite surtout ne nous fasse pas l’écho d’une bavure commise par un ou plusieurs éléments des FRCI. De ces dérapages aux conflits entre ces forces armées et certaines populations à l’intérieur du pays, on est tenté d’affirmer que la paix est fragile. Ces actes accroissent les tensions. Il met mal à l’aise le pouvoir qui prône l’union sacrée des fils de ce pays pour le développement. Ces éléments incontrôlés, on ne le dira pas assez ternissent l’image de l’armée par leurs comportement contraire aux règles civils et militaires. La réconciliation est à cet effet mis à mal.Il faut se dépêcher.

Dougounan

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...