Mohammad Montazeri, le Procureur général des mollahs en Iran, a révélé la crainte de son gouvernement pour le service de messagerie Telegram. Il a déclaré aux médias: « les appels vocaux de Telegram seront bloqués au moins jusqu'à la fin de l’élection. Les systèmes vocaux de Telegram ont été reconnus comme une menace à la sécurité par tous les appareils de sécurité et de renseignement iraniens et sont donc bloqués. » 

Il a ajouté : « Nous observerons et agirons également sur la partie du cyberespace reliée à l'étranger. Il est évident que notre ennemi veut endommager la force et le bien-être de notre élection à travers le cyberespace. La sécurité est, en tout temps, notre priorité absolue et nous ne permettrons pas que cette sécurité soit menacée par certains réseaux. » 

Selon Mohammad Montazeri, qui a défendu le blocage du système de messagerie vocale de Telegram samedi soir sur l’émission « Vision 1 » de la télévision nationale du régime, les organes de renseignement, de sécurité et de maintien de l’ordre du régime considèrent le système vocal de Telegram comme une menace à la sécurité. 

Les appels de Telegram ont été activés fin mars, mais quatre jours plus tard ils étaient hors de portée. Le pouvoir judiciaire a répondu à une demande de l'agence de renseignement des pasdaran (Gardiens de la révolution)et a émis une ordonnance de blocage.

Selon l'agence de presse officielle ISNA, le Procureur général du régime a déclaré à la télévision sur le sujet : « Ce qui est très important pour nous, c'est la sécurité (…) Lorsque la question du système d'appel de Telegram a été soulevée, nous l'avons prise en compte et examinée, mais tous les éléments de preuve du Renseignement, des forces de sécurité et de la police confirmaient que ce service de messagerie est contre la sécurité du pays. »

Le pouvoir judiciaire a émis un ordre à l’endroit des entreprises offrant des services Internet et de téléphonie cellulaire, jugeant que les appels vocaux de Telegram constituent une menace pour la sécurité nationale et a ordonné le filtrage de ce service.

Hossein Nejat, adjoint de l'Information des pasdaran, a révélé, lors d'une conférence à Machhad, le jeudi 20 avril, qu’Hassan Rohanis’est également opposé à l'activation des appels vocaux de Telegram lors d'une réunion.

Le réseau de messagerie Telegram possède la plus grande communauté d'utilisateurs en Iran. Paul Dorove, directeur exécutif de la société Telegram, a déclaré dans sa nouvelle annonce, « cette application compte 40 millions d'utilisateurs actifs en Iran. Ils auraient pu communiquer à l'aide du système vocal de Telegram à moindre coût et une meilleure qualité pour leurs destinataires. »

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

Atelier des Médias - RFI via Facebook

En #Russie, Poutine veut séduire les médias. ↙️…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Une appli audio pour découvrir les identités multiples de la capitale…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

#Tuto Comment créer un bot Twitter simplement via Numerama ⍔…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

#Turquie 🇹🇷️ Un parquet d’Istanbul a émis jeudi 10 août des mandats…

Plus...