Le Webstern socialiste de Jérémy Sahel

Le webstern Socialiste vient d’être mis en ligne. Il s'agit d'un webdocumentaire sous forme de western qui a pour ambition de raconter la primaire du parti socialiste. Réalisé avec de petits moyens, ce documentaire interactif et participatif permet de mieux comprendre le processus de la primaire, mieux connaître les candidats, découvrir l’opinion de blogueurs et militants.

Notre invité est Jérémy Sahel (en photo par Simon ci-dessus), réalisateur et producteur, initiateur du projet. Le concept de webstern est avant tout un jeu de mot qui surfe sur la rivalité entre les candidats à l'investiture PS. L'ensemble est un webdocumentaire qui a le mérite d'offrir une grande diversité de points de vue informés sur ce processus politique. La manière dont les blogueurs proches du PS parlent de chaque candidat est assez édifiante. On sent une grande liberté de ton, généralement absente des médias nationaux. L'esthétique et l'ergonomie de l'ensemble laisse plus à désirer mais c'est finalement assez secondaire.


Écoutez l'entretien (10 min. et 35 sec.)


Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Ziad Maalouf est journaliste, producteur de l'Atelier des médias RFI

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Chère Laura

    avez-vous remarqué que vous êtes la seule personne agressive ici? Je vous prie par conséquent de ne pas me donner des leçons de tolérance ;) et d'observer plutôt votre comportement. je ne répondrai plus à aucune de vos remarques, je romps ce dialogue qui n'est, en ce qui vous concerne, pas constructif. Vous avez passé plusieurs jours à monter sur de grands chevaux pour défoncer les portes ouvertes. J'ai tenté de comprendre votre point de vue et après plusieurs échanges, je renonce. Vous ne m'avez pas convaincu et Malik (qui est venu tout seul comme un grand et à qui je n'ai rien demandé contrairement à vos affirmations minables) non plus.

     

  • Chère Laura

    votre passion pour ce sujet semble vous rendre agressive et c'est regrettable. Revenons donc sur cette excellente proposition de Malik. Depuis l'avènement du web 2.0, les médias comme le mien offrent à chacun un espace de partage et de discussion qui, cela ne vous aura pas échappé, permet d'apporter un point de vue différent et des lumières nouvelles sur un sujet traité. Je vous invite donc à m'éclairer n on plus sur la manière dont je devrais faire mon travail mais sur ce que vous auriez fait vous même pour parfaire ma production (et oui, je parle de production quand je produis quelque chose, n'en déplaise à votre dictionnaire ;)

    Bien à vous

  • Chère Madame,
    je vous remercie pour cet échange constructif. Comme vous le dites vous-même (et je vous cite pour ne m'éviter des foudres bien disproportionnées par rapport à mes mots): " (...) la "réception" d'un lecteur de l'ADM.

    C'est un internaute qui s'exprime librement sur un sujet. (...)".
    J'ai donc usé de mon droit d'expression, comme vous le faites, ni plus ni moins. Je ne crois pas vous avoir attaquée, encore moins ad hominem. Si vous avez pris mon message de cette manière vous m'en voyez désolé. Cependant, je reste sur ma position, comme vous restez sur la vôtre: nul besoin de m'envoyer pour ceci dans les caves de google, ni en vacances, que par ailleurs je vous l'accorde, j'aurais bien méritées. Après tout, c'est vous qui semblez ne pas vouloir d'interlocuteur, pas moi.
    Au plaisir de vous recroiser sur cette plateforme ou ailleurs sur le vaste web.
    MaB

  • @ Laura,

    Je pense que vous avez mal compris le but de l'ADM: celui de présenter l'état, les développements, les changements, les innovations dans la sphère des médias et de la communication.

    Je n'ai pas l'impression que cette émission était partisanne ou avait pour but une opération de comm cachée , mais nous montrer un outil médiatique qui s'intéresse et peut intéresser la politique (je ne juge pas de la pertinence de savoir si cela sert la politique ou non, mais en regardant le site, j'ai plutôt l'impression que cela montre sous un jour assez ironique le fonctionnement du PS qui ne soit pas plaire à tout le monde , mais bon là on entre dans le subjectif), tout comme le fait de parler des utilisations twitter ou facebook ou autres par les politiques ou leurs partisans. Le webdocu est quelque chose d'encore assez nouveau pour un grand nombre et le fait qu'il soit appliqué à la politique (française) encore plus. Savoir pourquoi, comment cela fonctionne et en parler avec les initiateurs est de l'info. Si parler d'un tweetclash entre deux twittos politiques par exemple revient à faire de la promo détournée pour ces deux politiques, alors il n'est plus possible de parler des médiums et d'expliquer, décortiquer les mécanismes...et c'est là que l'information risque d'en pâtir...
    Maintenant, effectivement il serait intéressant de savoir si d'autres webdocus ont été fait ou vont être faire sur d'autres formations politiques ou d'autres candidats. Si vous avez des infos sur ce sujet, cela m'intéresse et je suis sûr que cele intéressera également le reste de la communauté de l'ADM, les responsables de la plateforme compris!
    MaB

  • Chère Laura

    je ne vois pas en quoi nous découvrons ici les coulisses d'un parti. Il s'agit plutôt des coulisses d'un produit média. Si tu écoutes l'entretien les questions concernent le travail, les méthodes etc... on n'en sait pas beaucoup plus sur le PS... Maintenant peut-être disposes-tu d'informations qui m'ont échappé et qui feraient de ce webdocumentaire un film produit ou commandité par le PS, dans ce cas cela m'intéresse.

     

     

This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...