Le Superbowl sur les réseaux sociaux

Super Bowl-23 par StephenLukeEdD, via Flickr/CC

Une fois n’est pas coutume, je vais parler cette semaine de sport avec le Superbowl, la finale du championnat de football américain qui se disputait dimanche 3 février.

Le Superbowl est un événement sportif très important, suivi par plus de 100 millions de téléspectateurs à travers le monde. Cette année, la finale opposait l’équipe de Baltimore à celle de San Francisco, et le match a fait un carton à la télévision, mais également sur les réseaux sociaux.

Selon plusieurs sociétés qui ont mesuré le volume de messages postés sur Twitter et sur Facebook, le Superbowl a battu le record du nombre de bavardages déclenchés sur les réseaux sociaux. Jamais un événement n’avait suscité autant de tweets, et les records du mariage royal au Royaume-Uni, des Grammy Awards, des MTV Music Awards mais également des dernières élections présidentielles américaines ont été largement battus.

L’autre constat, c’est que ces conversations sur les réseaux sociaux ont été essentiellement mobiles : 88% des messages postés dimanches soir ont été envoyés depuis un mobile (ce qui représente presque 9 messages sur 10). Ce chiffre est intéressant pour les chaînes de télévision : en même temps qu’ils sont devant leurs écrans, les téléspectateurs ont donc une tablette ou un téléphone portable à proximité.

Le dernier point intéressant, c’est que les réseaux sociaux ont prouvé dimanche soir qu’il va falloir s’intéresser de plus en plus à eux. Twitter a en quelque sorte prédit la victoire de l’équipe de Baltimore en avance : en terme de volume, les tweets des internautes exprimaient plus de sentiments positifs pour l’équipe de la côte est (90%) que pour celle de San Francisco (60%), finalement vaincue (31-34).

On parle souvent de la social TV, ce mythe d'une télévision que l’on pourrait commenter en temps réel sur les réseaux sociaux. Beaucoup d’émissions ont essayé de monter ce type de dispositifs. Le succès du Superbowl prouve que le live est plus apte à faire réagir les internautes : les gens ont envie de parler en direct des événements qui mobilisent du monde, et pas forcément des résultats de telle ou telle émission de téléréalité.

Concernant l’économie de ce modèle de social TV, l’épisode de dimanche soir prouve que les réseaux sociaux peuvent représenter une belle opportunité pour les publicitaires. Les spots de publicité pour le Superbowl se vendent une fortune des mois à l’avance. Si aujourd’hui les messages sur Facebbok et Twitter sont si importants du point de vue de leur volume, chaque publicitaire ou annonceur qui voudra investir plusieurs millions de dollars dans 30 secondes de publicirté pour un événement comme le Superbowl aura intérêt à garder quelques sous de côté pour relayer ses messages sur les réseaux sociaux, de manière évidemment subtile et intelligente.

Marie-Catherine Beuth est journaliste, spécialiste des nouveaux médias au Figaro. Elle est l'auteure du blog 
Étreintes digitales. Chaque semaine, dans l'Atelier des médias, elle s'arrête sur l'un des aspects de la r/évolution des médias actuellement en cours.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Twitter : @M_C_B
News Concierge | Co-founder @getnod | 2013 @JSKStanford fellow | Correspondent @Le_Figaro @Atelier_Medias

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Intéressante chronique, comme d'habitude. Il semble, selon un article que j'ai lu, que les annonceurs avaient effectivement gardé de coté un peu de sous pour faire la pub sur les réseaux sociaux autour du Superbowl. Pendant la coupure de courant de près de 30 minutes, des pub ont circulé sur Twitter, présentant produits mais en les liant au manque d'électricité. Des pubs assez subtiles. L'intérêt pour nous Africains, quand nous lisons ce genre de chroniques, c'est qu'elles nous aident à faire de la prospective. Nous sommes encore assez loin de la situation présentée ici. Les TIC font leurs premiers pas chez nous et ne sont pas encore aussi populaires. Ce genre de chroniques nous permettent ainsi de voir dans quelle direction nous allons. Ou dans quelle direction nous pourrions aller, en tirant des leçons de ceux qui ont commencé avant nous.

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...