Le vendredi dernier le programme de Promotion du volontariat national au Togo (PROVONAT) a pris un nouveau virage par l'appel lancer aux ONG, collectivités locales, syndicats ou sociétés privées travaillant pour l’intérêt général du pays, qui ont l'intention d'employer les jeunes ayant des diplômes ou non. Nous espérons que ceci n'est pas une farce de plus comme de l'ancienne sévrétaire d'Etat avait fait avant de partir lister les noms des jeunes dans les journaux et jusqu'à présent rien.

Je vous présente encore une fois le comité de pilotage et les objectifs de PROVONAT.

Le comité de pilotage du Programme de Promotion du Volontariat au Togo ( PROVONAT ) a tenu le jeudi, 12 août 2010 dans la salle de réunion de la Primature sa première réunion, présidée par la ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Victoire TOMEGAH DOGBE.

Cette réunion de prise de contact avait pour objet, pour la ministre, de présenter au comté le programme, les principes et les valeurs du volontariat, ainsi que les prochaines étapes de la mise en œuvre.

En effet, le Programme de Promotion du Volontariat au Togo ( PROVONAT ) permet d’offrir aux jeunes en quête d’un premier emploi, des opportunités pour faire valoir leurs compétences et acquérir de l’expérience nécessaire à de futurs emplois mieux rémunérés. Il favorise le développement des valeurs d’humilité, d’engagement et de solidarité.

Dans son intervention de circonstance la Ministre TOMEGAH DOGBE a indiqué que ce programme, conçu avec l’appui du PNUD, s’inscrit dans un projet global sur l’emploi des jeunes au Togo. Il se propose, a-t-elle poursuivi, de répertorier les compétences locales et de promouvoir leur utilisation en tant que volontaires nationaux dans le cadre des actions visant la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement ( OMD ). La ministre du développement à la base a, par ailleurs, rappelé les objectifs du PROVONAT, au nombre de trois à savoir :

1- Mobiliser et valoriser les compétences et les ressources humaines disponibles au Togo pour la réalisation des activités de développement ;

2- Promouvoir et valoriser l’engagement volontaire et participer aux solutions de développement ;

3- Initier une amélioration des conditions de vie des populations pauvres en créant un meilleure capacité au niveau des communautés et des structures d’appui

Madame Victoire TOMEGAH DOGBE a, en outre, défini le mot volontaire en ces termes : « un volontaire n’est pas un salarié, encore moins un bénévole. Le volontaire c’set celui qui accepte de son plein gré un tâche, une mission et qui s’engage à temps plein sur une période déterminée à apporter son expertise ou sa compétence au service du développement et dont les frais de subsistance et la couverture sociale sont pris en charge ».

Dans le cas du PROVONAT, a-t-elle précisé, il s’agit du volontaire national qui est une démarche personnelle et spontanée , et plus loin encore, un acte patriotique et citoyen. C’est pourquoi les bénéficiaires de ce programme doivent s’armer d’humilité, de disponibilité et d’engagement qui sont des valeurs cardinales à toute réussite sociale, a conclu la ministre.

Les responsables du PROVONAT sont en train de lancer les activités du Programme sur toute l’étendue du territoire national. Ce lancement, débuté jeudi 23 septembre2010 à Aného, se poursuit aujourd’hui à Tsévié, chef-lieu de la région Maritime pour se terminer à Atakpamé (dans les Plateaux) en passant Dapaong, Kara et Sokodé. Il s’agit des activités de sensibilisation des jeunes afin de les amener à adhérer massivement au Programme
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...