Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a besoin de 6.7 millions de dollars pour continuer à faire fonctionner le service aérien au Tchad jusqu'à la fin de l’année. Faute de quoi, le PAM sera contraint de réduire le nombre de vols puis, par la suite, suspendre ses activités aériennes.Pour le moment, seul le Bureau Américain d’Immigration et de la Population a promis une aide de un million de dollars. Cette aide permettra au PAM de poursuivre les opérations jusqu’au 15 septembre prochain. Néanmoins, la situation du PAM est toujours précaire.De toutes les façcons, le directeur adjoint du PAM au Tchad Gone Myer indique que la liaison N’djamena-Yaoundé sera suspendue, car selon lui, cela n’aura pas d’impact sur la vie des réfugiés et des déplacés. Seront suspendues égalament les liaisons directes entre Ndjamena-Goz Beida, Abéché-Koukou et Abéché-Dogdoré. Par ailleurs, il n’y aura plus qu’un vol par jour entre la capitale tchadienne et Abéché, au lieu de deux actuellement.Selon le siége de PAM à Rome, l’agence onusienne a mis à la dispositon des humanitaires à l’Est du Tchad 6 avions pour assurer le trasport de quelques 4 milles passagers humanitaires par mois, pour apporter de l’aide à plus de 250 milles réfugiés soudannais et centrafricains.Il est à signaler qu’en février dernier le service aérien humanitaire des Nations Unies a dû cesser ses vols en Côte d’Ivoire et au Niger, toujours faute de fonds.Plus d'articles sur http://hassanabc.blogspot.com
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...