Le labyrinthe de Ngoumou

Avez-vous jamais emprunté la nouvelle route de Ngoumou ? Sinon, vous avez de la chance. Ne risquez pas votre vie.La route qui relie le chef-lieu du département de la Mefou et Akono à l’axe-lourd Douala-Yaoundé est un serpent de mer. Je n’ai jamais vu une route avec autant de tournants. Des tournants après chaque cinquante mètres. Comment décrire ce que j’ai vu jeudi 31 mars 2011 ?Vu de l’axe-lourd, c’est une vaste route qui vous indique que vous allez vous rendre à Ngoumou. A première vue franchement, vous pensez que les autorités camerounaises ont abandonné les mauvaises habitudes. Mais non dès le premier kilomètre, vous rendez compte que vous vous trompiez tout à l’heure. La première caractéristique de cette route est que la ligne droite est continue jusqu’à Ngoumou. Pas moyen de doubler légalement sur « cette piste bitumée ». D’ailleurs, il faut être un pilote de Formule 1 pour pouvoir aller à Ngoumou à plus de 60km/h.Il paraît que c’est cette route qui doit conduire à Kribi pour relier la ville balnéaire à la capitale par un somptueux raccourci. Je pense que c’est une blague.Comme je passais juste par Ngoumou pour aller à Otele, un grand village situé dans le même arrondissement, j’ai remarqué que le chauffeur du taxi brousse allait moins vite sur la route bitumée que sur la piste en latérite. C’est dire le mauvais état de cette route. Je me demande comment on peut encore imaginer une route comme celle-là au Cameroun ?Selon certaines sources, le prestataire de ce marché est l’entreprise de BTP Arab Contractor. Quoiqu’il en soi, cette route toute neuve semble avoir suivi à la lettre, et assez bêtement l’ancienne route rurale qui passait par là il y a encore cinq ans.
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...