Le coût d'accès Internet en Afrique

Internet, le réseau des réseaux est un réseau mondial qui fournit plusieurs services tels que:Le web,La méssagerie,Les recherches.En Afrique, on peut dire qu'on a une certaine chance d'utiliser les dernières technologies, bien que cela apparaisse absurde. Une concurrence farouche entre Fournisseurs publiques et privés occasionne l'offre des dernières technologies. Néanmoins les coûts d'accès restent élevés compte tenu des facteurs environnants tels que le coût de l'électricité et des matériels d'utilisation.Les gros fournisseurs d'accès offrent les services suivants : RTC, LS, RNIS, BLR, ADSL, CDMA.Chaque milieu selon ses moyens techniques et financiers peut faire un choix judicieux parmi les différentes offres citées ci-dessus.Cependant, les organismes internationaux,ONG, associations, programmes, et projets possédant des moyens financiers acceptables optent naturellement pour les accès hauts débits: LS; satellites pouvant occasionner des interconnexions.De même, les Instituts supérieurs ayant une certaine obligation de connexion face aux besoins académiques, optent pour des accès ADSL; assez pratique et moyennement coûteux.Enfin, les particuliers optent pour des accès RTC standards moins coûteux et faciles d'accès.Bien qu'Internet soit un produit coûteux, beaucoup sont ceux qui se battent pour l'acquérir, car le constat général est que ce produit est devenu un outil de travail partie intégrante de l'ordinateur.L'Afrique n'est pas très en retard comme beaucoup le pense, si bien que le fossé numérique perdure.Chez moi au Burkina, les provinces les plus reculées bénéficient des connexions CDMA qui ouvrent de mieux en mieux des voies d'accès. Cependant, la BLR plus coûteuse que les dernières technologies désenclavait les zones les plus reculées et moins accessibles.Au finish, on compte de plus en plus sur la concurrence entre fournisseurs d'accès pour bénéficier d'un effet d'amoindrissement sur les coûts d'accès.NB: La majorité des internautes surfent dans les cybers café, le coût d'accès reste très abordable.COMPAORE Abdramane,Ingénieur Informaticien,Consultant indépendant.http://atelier.ning.com/forum/topic/show?id=1189413%3ATopic%3A25849&page=8http://www.africa-teaching.tk
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Bonjour Zwan;

    Une vision je dirai très grande; éffectivement une sensibilisation et une formation savère nécéssaires pour mieux orienter les centres d'intrêts.

    COMPAORE.
  • Si nous disposons aujourd'hui de tous les outils pour l'accès au Web, il ne faut pas négliger la part très importante des illettrés, à laquelle il faut ajouter ceux qui ne savent pas se servir d'un ordinateur. Et aussi, ceux qui viennent sur le Web pour s'amuser (mailing d'histoires drôles, tchat,...)...
    Il faudra envisager sérieusement une formation (ou une campagne de sensibilisation) des utilisateurs sur le potentiel que peut représenter cet outil. Sinon le fossé déjà grand ne fera que se creuser même si nos opérateurs déploient toutes les technologies en matière d'accès au réseau Internet.
  • Plus le temps passe, nous Africain avançons; car nous avons à présent accès aux outils de développements. Le troisième millénaire nous est de plus en plus propice.
    Alors notre combat nous revient de plus en plus.
This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...