L'Institut Goethe Côte d'Ivoire a procédé, le samedi 18 juillet dernier, au lancement des activités de son club internet. Selon Kouassi N'guessan Fulgence (Etudiant en 2ème année au département d'Allemand de l'université de Cocody et par ailleurs Président de ce club), cette initiative remonte au mois de mai 2009. Elle a débuté par des activités d'initiation à internet. Le club internet de l'Institut Goethe d'Abidjan a pour objectifs : la promotion de l'usage social de l'Internet et la promotion de cet outil de savoir, de communication entre la Côte d'Ivoire et l'Allemagne. Aux dires des initiateurs dudit club, il permettra également aux étudiants en Maîtrise de recherches, d'élaborer des catalogues de liens thématiques afin de leur faciliter leurs recherches.« Le club internet est le cœur de nos activités », fait remarquer Mme Stefanie Kastner, Directrice Information et Bibliothèque du centre culturel allemand. Pour elle, ce club viendra promouvoir toutes les autres activités.''L'importance de l'internet'' est le thème de la conférence animée par Mme KASTNER, lors de cette cérémonie. Dans son exposé, elle a à nouveau souligné le but de la création du club internet. Il s'agit pour nous, de vous donner des outils pour reconnaître le type et le volume des informations dont vous avez besoin, de vous informer sur la possibilité d'avoir un accès effectif à ces informations et de vous instruire sur le procédé d'évaluation de ces informations, afin de les intégrer à votre propre savoir, a dit en substance la conférencière.Avant d'entrer dans le vif de son sujet, Mme Stefanie Kastner a rappelé un certain nombre de questions qui, selon elle, s'imposent : pourquoi utiliser l'internet ?, est ce que c'est réellement nécessaire ?, pourquoi est-il bénéfique d'apprendre à utiliser cet outil informatique ? Et à la Directrice Information et Bibliothèque du Goethe Institut Côte d'Ivoire de répondre : « Evidemment ! la réponse est toute simple ; l'internet est tout d'abord un réseau social ; il a totalement changé notre façon de communiquer. A l'époque, il fallait recourir aux courriers et cela demandait beaucoup de temps. Aujourd'hui, on peut échanger par e-mail avec des collègues, des partenaires ou des amis partout dans le monde et cela, en quelques minutes : de Berlin à Abidjan, de Bouaké à Jakarta et de New York à Korhogo. Avec l'internet, nous avons la possibilité d'échanger sans frontières, sans retard de réponse, au même moment et en mille lieux. L'internet nous donne un univers d'informations ; la plupart sont d'actualité et gratuites. L'internet permet un accès libre. Il a révolutionné le commerce ; par internet, beaucoup d'entreprise ont trouvé et trouve toujours de nombreuses possibilités de publicité, de passer et exécuter des commandes et d'informer sur leurs produits ». Poursuivant son exposé, Mme Kastner a affirmé que l'internet est un média démocratique. Elle a aussi précisé que dans bien de pays, l'accès à internet est facile, contrairement aux autres canaux de diffusions d'informations comme la radio et la télévision qui restent encore fermées.S'inspirant d'un tableau sur l'utilisation de l'internet dans le monde où l'on pouvait voir des connexions établies à partir de certaines régions (Europe, Etats-Unis d'Amérique, Australie, Afrique, etc.), la conférencière a montré combien le taux d'utilisation de la toile est encore faible sur le continent africain. La Directrice adjointe de l'Institut Goethe d'Abidjan explique ce grand vide par trois raisons fondamentales. Tout d'abord, le faible taux d'alphabétisation en Afrique, en comparaison avec d'autres continents. De plus, beaucoup de personnes n'ont pas les moyens financiers d'avoir l'internet chez elles, a souligné Mme Kastner. Comme troisième raison fondamentale, elle fait remarquer que de nombreux pays africains sont profondément marqués par l'oralité, c'est-à-dire (toujours selon la conférencière) que la transmission de l'information et le transfert du savoir se font généralement à l'oral. Une séance d'échanges sur l'importance de l'internet a suivi cette conférence et ce, après que Mme Kastner a donné l'historique du réseau des réseaux.Egalement au menu de cette cérémonie de lancement des activités du club internet de l'Institut Goethe Côte d'Ivoire, un marché aux puces et la création gratuites d'adresses e-mail. Ladite cérémonie a été animée par la chorale ''Franziska Raynaud'' du club d'allemand de l'université de Cocody et de jeunes rappeurs.NB : cet article a été déjà publié le 27 juillet 2009 http://www.rezo-ivoire.net/news/article/4127# ; bientôt ladite conférence sur ma page (en audio)
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...