Fabre : menaces et… confiance perdue

On se réjouissait à Lomé, mais aussi à Washington, Paris, Berlin et Bruxelles, d’une élection togolaise « sereine et démocratique, enfin », gage de la poursuite des réformes de fond engagées sous l’actuel président, et du maintien d’une croissance tonique portée par la confiance des investisseurs internationaux. » Jusqu’aux derniers dérapages de Jean-Pierre Fabre, notre satisfaction venait d’avoir des interlocuteurs responsables quel que soit le résultat de l’élection. Aujourd’hui, on ne sait plus, on ne comprend pas l’intérêt d’agiter l’épouvantail de l’émeute», la diplomate sud-américaine qui se livre ainsi, exprime le sentiment de l’ensemble de ceux qui voudraient bien tisser des partenariats avec un Togo de la maturité et du développement. Diplomates, hommes d’affaires, commerçants, tous s’irritent des menaces maladroites proférées par le candidat de cap 2015 : »nous ne sommes pas inquiets ici, les Togolais en ont assez des querelles politiques et il ne se passera rien dans la rue, mais il ne faudrait pas que nos partenaires perdent confiance ! », renchérit cet exportateur de Lomé.

Vieux démons

La récente visite du président du Ghana, président en exercice de la cedeao, et sa satisfaction devant les conditions de mise en place du scrutin, était apparue comme une consécration africaine à des reformes porteuses de transparence et de démocratie. Elle intervenait après le constat par toutes les organisations internationales représentatives des avancées du Togo sur la voie de la bonne gouvernance. Le signe que le pays a tourné le dos, résolument et définitivement, aux vieux démons vers lesquels Monsieur Fabre voudrait bien imprudemment le renvoyer.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...