Le Bondy Blog a 10 ans

Le Bondy Blog a 10 ans

Quelle place occupent les quartiers populaires dans l’univers médiatique français? Quelle relation ont ses habitants avec la presse, avec les journalistes? Nous sommes allés rencontrer des journalistes, des spécialistes, des habitants de banlieue, des citoyens, pour dresser un tableau aussi fidèle que possible des rapports entre les périphéries urbaines et les médias.
Ce dossier se décline en trois épisodes. Le premier volet s’intéresse à l’histoire du Bondy Blog.

En novembre 2005, alors que les émeutes des quartiers populaires viennent d’éclater, des journalistes du magazine suisse L’hebdo décident d’ouvrir un bureau de correspondants en banlieue, à Bondy, en Seine-Saint-Denis. Pour «bien creuser et tout comprendre» (Bondy Blog, novembre 2005), les journalistes de L’hebdo se relaient durant trois mois, pour couvrir, de l’intérieur, la vie ordinaire de Bondy. Au bout des trois mois, le projet a été confié à des jeunes de Seine-Saint-Denis. Dix ans après, le Bondy Blog est encore bien vivant. Retour sur l’histoire de ce média à part.

Le 27 octobre 2005, à Clichy-sous-Bois (commune française située dans le département de la Seine-Saint-Denis), trois adolescents veulent échapper à un contrôle de police et se réfugient dans un transformateur EDF. Deux d’entre eux, Zyed Benna (17 ans) et Bouna Traoré (15 ans), sont électrocutés et décèdent. La disparition brutale et accidentelle de ces adolescents «morts pour rien» déclenche 21 jours d’émeutes. C’est dans ce contexte que le Bondy Blog est né.

 

“Des journalistes suisses dans le 9-3”

Pour comprendre «les maux qui font brûler les cités françaises» et pour «saisir le sujet à bras-le-corps» (L’hebdo, 17.11.2005) L’hebdo installe «un bureau de correspondants» à Bondy. Serge Michel, actuellement rédacteur en chef du Monde Afrique, y est envoyé en éclaireur, suivi de sa collègue Sabine Pirolt. Durant trois mois, seize reporters partent à la rencontre de Bondy et de ses habitants pour comprendre les raisons de leur colère.

Trois mois écoulés et soixante papiers plus tard, les correspondants à Bondy doivent retourner à Lausanne. Ce qui devait être la fin d’une histoire n’était en fait que le début.

En 2006, les journalistes confient le Bondy Blog à Mohamed Hamidi (réalisateur et metteur en scène, né à Bondy) qui s’entoure d’une équipe de jeunes blogueurs et blogueuses. L’actuel directeur du Bondy Blog est Nordine Nabili. Il y a d’abord été responsable d'édition, de 2006 à 2007, puis rédacteur en chef, de 2007 à 2009.

Depuis que les journalistes suisses sont partis de Bondy, le 28 février 2006, une cinquantaine de jeunes est passée par le Bondy Blog. Parmi eux, certains sont en formation ou débutent une carrière professionnelle, d’autres sont à la recherche d’un emploi. Tous ont un point commun : ils sont nés en banlieue ou ils y ont vécu, principalement en Seine-Saint-Denis. Sur le site, les “bondy blogueurs” n’écrivent plus uniquement sur les quartiers populaires. Ils s'intéressent plus largement à l’actualité politique, économique, sportive et culturelle, toujours à travers leur regard de “jeunes-de-banlieue”.

 

 

Faire entendre la voix des banlieues

Si les blogueurs et blogueuses ont choisi le Bondy Blog, c’est pour faire entendre leur voix dans le grand débat national. Depuis 10 ans, le site a fait du chemin. Il a collaboré avec Yahoo France, Télérama, Le Monde, Libération, RFI et Radio France. Il est aussi passé sur le petit écran: en 2011, le Bondy Blog a lancé, avec La Chaîne Parlementaire, le “Bondy Blog Café”. Depuis, une fois par mois, dans le café Le Murat, qui jouxte la gare de RER de Bondy, les jeunes accueillent des personnalités politiques. Le but ? Les interroger sur leurs ambitions et leur programme. Le Bondy Blog s’impose rapidement comme «la voix des banlieues françaises».

 


Bondy Blog, dix ans après


Désormais, le site compte une cinquantaine de plumes et enregistre 1 million de visites en 2015 (chiffres du Bondy Blog). Il a donné naissance à des couples d’amoureux, mais aussi à des couples professionnels comme Mehdi et Badrou. En 2009, la journaliste Pascale Clark les repère sur le blog et leur propose de collaborer avec elle, sur France Inter. Elle leur donne alors carte blanche et en fait rapidement ses “kids”. Pendant six ans Mehdi et Badrou animent à deux voix une chronique poétique en forme de feuilleton-reportage. Balla Fofana est quant à lui arrivé au Bondy Blog il y a deux ans et travaille actuellement à la rédaction du journal télévisé de TF1. Nassira El Moaddem a été embauchée à France Télévisions et Mehdi Meklat est passé par Le Monde et L’Obs.

Aujourd’hui, le directeur du blog, Nordine Nabili, constate une «institutionnalisation» du projet. «La rage et la révolte c’est difficile à entretenir» nous confie-t-il. Le Bondy Blog a eu du succès. Si il a réussi à faire entendre la voix de ses jeunes auprès des politiques français, ces derniers les ont-ils écoutés pour autant ?

Mais est-ce aux "banlieusards" de faire le travail sur la banlieue ? Le co-fondateur Serge Michel répond «non».

Dans un édito publié le 19 février 2015, Alain Jeannet, rédacteur en chef du magazine suisse L’Hebdo, livre son regard sur ce qu’est devenu le Bondy Blog : c’est «un miracle» constate-t-il en annonçant par ailleurs :«On devrait même inaugurer en 2016 le premier media center en banlieue, près de la gare. L’occasion d’ajouter un chapitre à la Bondy story. Et de pérenniser ce laboratoire éditorial».

La semaine prochaine nous continuons d’explorer les relations entre les zones péri-urbaines et les médias d’information français. Le second volet de cette série sera consacrée à deux histoires de journalistes travaillant en banlieue. Rendez-vous samedi 31 octobre à 10h10 (heure de Paris) sur RFI (89fm) et quand vous voulez en podcast !



Plus :

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Journaliste en contrat pro à l'Atelier des Médias de RFI
Twitter: @manonmella

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • merci d,avoir tenu allume la flamme de 2005,chacun doit se souvenir, ce qui s,est passe a bondi.

  • Bonjour, je retiens par cette belle histoire de Bondy Blog qu'il faut de la persévérance dans tout ce qu'on entreprend. Il a fallut aux fondateurs de ce portail de la persévérance pour atteindre le million de visite en 2015.

    C'est un peu comme l'Atelier des Médias. Ses fondateurs font preuve de persévérance et malgré certaines difficultés qu'ils rencontres, ils tiennent le bon bout. Félicitation aux fondateurs de Bondy Blog et de l'Atelier des Médias. Bonne continuation et longue vie à vous.

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...