Le blog citoyen: cinquième pouvoir ou contre-pouvoir?

Le pouvoir législatif, le pouvoir exécutif, le pouvoir judiciaire.Voilà les trois pouvoirs traditionnels.Dans les pays démocratiques, les médias constituent le quatrième pouvoir, ce qui est tout à fait logique. Ils dénoncent les violences et les abus, ils critiquent les décisions prises et les injustices. En bref, la voix des sans-voix.Progressivement, le pouvoir des médias s'est élargi. Les hommes politiques se sont rendus compte de l'importance du pouvoir médiatique et ont commencé à l'utiliser pour servir leurs intérêts. Information et désinformation, influence et manipulation. Les groupes financiers se les arrachent. De moins en moins d'indépendance, les médias servent désormais les intérêts de ceux qui les détiennent et présentent une information qui les arrangent. En bref, la voie du pouvoir.Pour les pays non démocratiques, la fonction essentielle des médias a toujours été de soutenir le pouvoir en place. C'est très facile, tout est toujours rose (ou mauve),ça ne demande pas une grande intelligence, pas d'esprit critique, et tu ne risques rien, si ce n'est te fatiguer les mains à force d'applaudir les discours.Et puis, il y'a eu internet, des sites d'informations, et puis des blogs et des plateformes de publication d'informations.Un renversement net dans le domaine, le citoyen ne dépend plus des journalistes,il n'est plus consommateur de l'information mais son créateur. Le blog citoyen est né.Au départ, c'était une sorte d'alternative aux médias classiques, aujourd'hui c'est devenu un média indispensable. L'internaute devient un journaliste qui participe activement à l'élaboration de l'information, sa transmission et donne la possibilité d'en débattre. Tout le monde peut s'exprimer et la censure des blogs et de quelques sites d'information prouvent bien leur importance. Certains bloggueurs bénéficient d'une grande notoriété sur la toile, et on préfère lire leur analyses de l'actualité que d'acheter le journal. A l'encontre des idées reçues, tout est présenté différemment. Tous ce que les journalistes n'osent pas dire, les bloggueurs le disent, à leur risques et périls.Mais si on ne peut pas nier l'importance et l'utilité d'une information participative aujourd'hui,n'est-il pas prématuré de la qualifier (par certains) de cinquième pouvoir? Serait-il peut être plus approprié de la considérer comme un moyen de contre-pouvoir?
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...