Dans le CONGO INTERNATIONAL FILM FESTIVAL 2016, la soirée d’ouverture est prévue pour ce 02 Juillet 2016 à Goma dans la grande salle de l’hôtel Cap Kivu. Cet événement est réalisé chaque année dans la ville de Goma sous la direction artistique du cinéaste réalisateur Petna Ndaliko Katondolo fondateur du festival et directeur de Yolé!Africa au côté de Chérie Rivers Ndaliko. Depuis la création de ce festival en 2005, jamais dans la soirée d’ouverture un film en provenance de la ville où le festival est même organisé n’a jamais été projeté dans la soirée d’ouverture comme « Film d’ouverture du festival ». Dans l’ancien temps, le CONGO INTERNATIONAL FILM FESTIVAL était connu sous le nom de Salaam Kivu International Film Festival jusqu’en 2015. C’est en 2016 que le directeur du festival et fondateur précédemment cité s’est décidé de changer le nom en CONGO INTERNATIONAL FILM FESTIVAL lors de sa 11e édition. Pour rendre hommage au long parcours que le réalisateur rd-congolais Alif Buterinote a déjà traversé depuis 2009 quand il est arrivé à Yolé!Africa pour être formé en cinéma, cette année 2016, le CIFF a programmé son film documentaire, son deuxième, LA TERRE DE MON ART (The land of my art) comme film d’ouverture du CIFF 2016. Cette élévation du film d’un réalisateur de la ville natale du CIFF est prise pour tous les cinéastes de la ville de Goma comme une considération internationale des films Made in Goma par les réalisateurs locaux. La programmation du film d’Alif Buterinote au niveau de film d’ouverture du CIFF2016 vient juste après que ce brillant documentaire de 17 minutes et 1 seconde ait obtenu deux prix internationaux respectivement en Inde dans le festival Chennai International Short Film Festival en février 2016 comme Le Meilleur Film Documentaire puis aux Etats-Unis à New-York dans le festival Creactive International Open Film Festival en Juin 2016 comme le Meilleur Film Documentaire d’origine congolaise dans le festival depuis sa création. Notons aussi que le réalisateur désormais international Alif Buterinote, a eu dans ses formations en cinéma le directeur artistique du CONGO INTERNATIONAL FILM FESTIVAL, Petna Ndaliko Katondolo comme professeur. Après leur rencontre pendant le CIFF 2016, Petna Ndaliko déclare que la plus grande joie d’un professeur est de voir que quelqu’un qu’il a formé lui rapporte une récompense internationale pour son film et cela doit être honoré. Alif Buterinote n’est pas du tout  resté silencieux face à cette élévation de son film au niveau de Film d’ouverture du CIFF 2016, c’est pourquoi il a dit qu’il était reconnaissant à tous ce que Yolé!Africa  a fait pour qu’il soit capable un jour de faire un film qui sera considéré ainsi même dans la ville de Goma comme meilleur film court-métrage documentaire fait par un jeune originaire de cette ville après un succès international. C’est une joie immense pour Alif Buterinote, il déclare, car c’est une première fois que son film ait reçu cette considération honoraire.

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

Atelier des médias via Twitter
Vous avez 💘 l'émission ? N'hésitez pas à nous le dire et à partager ! Vous pourrez bientôt la retrouver ici 🎧 http://www.rfi.fr/emission/20170325-fachosphere-sites-blogs-facebook-medias-doucet-bild-lorphelin 
Il y a 8 heures
Manuela Bermudez via Twitter
Il y a 8 heures
Atelier des Médias - RFI via Facebook

L'Atelier c'est maintenant sur RFI http://www.rfi.fr On y parle de cette…

Atelier des médias via Twitter
Dans 5 min, l'Atelier est sur @RFI pour parler du #livre "La fachosphère" de @Mancioday, co-écrit avec @dom_albertini #fachosphere
Il y a 9 heures
Plus...