Il y a deux ans de cela cette institution fut confronté à une crise financière qu’elle n’a jamais connu depuis son existence. En outre anciennement dirigé par un proche du président de la république dont il fut le seul albinos ivoirien a occupé un poste de haute responsabilité.


Accusé par l’ex ministre de la nouvelle technologie, de l’information et de la communication Mr Ahmed Bakayoko d’avoir vidé les fonds baptismaux. De ce fait un bras de fer les opposa et la bataille fut gagnée par le ministre. Mais à maintes reprises les locaux de la direction générale furent saccagés par les groupes d’auto-défense affiliés aux mouvements patriotes.


Aujourd’hui ce mal nécessaire ne lasse personne indifférent car nous sommes tous les victimes ou bourreaux de cette bagarre d’intérêt personnel qui oppose le ministre Bakayoko à Mr SEHI Sébastian ex DG de la SIPE.


Le vendredi 07 décembre 2010, je me rends à la SIPE de mon quartier aux 2 plateaux les perles pour poster un courrier à destination de la France, je trouvai des locaux fermés parce que depuis midi les employés ont firent leurs bagages pour leurs domiciles respectifs. Mais je m’assis dans un café, impatient d’entendre, une serveuse du café, m’informa qu’aujourd’hui est une journée continue sauf que les locaux
s’ouvriront que le lundi matin.


Outre qu’avant mon arrivée, un jeune homme attendait depuis des heures, les jambes allongées comme une veuve dans une chaise blanche. Sache que ce jeune avait une histoire qui le faisait fâcher à chaque bureau de la SIPE. Lorsqu’on informe que le bureau n’ouvrira pas, je vins vers lui pour partager l’information c’est ainsi que nous fîmes chemin jusqu’au quai où chacun affréta son taxi et bus.


Le comble est qu’il eut reçu un mandant 59 000 F CFA soit environ 90 Euros de la part de ses parents vivant à 60 kilomètres de Gagnoa ville situé à 200 Km d’Abidjan. Et, cela fut 3 semaines qu’ils ne veulent pas me remettre mon argent « de la direction générale, aux agences de quartier c’est toujours les mêmes
paroles et refrain ; ici il n’y a pas d’argent ou on paie pas ici, va là-bas c’est sûr que tu l’auras».


En 2009, un appel fut lancé pour la réforme de la SIPE mais il semble que les investisseurs sont restés muets et sourds. Tandis que la maladie s’aggrave !


La Côte d’Ivoire actuelle manque de moralité et de dignité car pour la préservation de ses / leurs intérêts, des individus pillent, ruinent et rachètent des entreprises à utilité publique.
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...