Il y'a quelques jours un reportage de la chaine de télévision américaine Fox News a fait grand bruit en France et en Grande-Bretagne,parce que les journalistes insinuaient qu'il y' avait dans ces pays des no-go zones. Comprenez des endroits échappant à tout contrôle par l'etat où des islamistes,parce qu'il s'agissait de ces "stars " du moment appliqueraient la charia en toute impunité.

Devant le tollé qu'a provoqué ce "reportage", la chaine a du présenter des excuses officielles aux deux pays dont l'image des capitales avaient été ternies par ces propos plus que mensongers.Mais là n'est pas le sujet de mon propos d'aujourd'hui.En fait je voudrais proposer à Fox News de venir mener une enquête dans mon pays, la République centrafricaine. De mon point de vue, il répond à tous les critères pour être qualifié dans son ensemble de no-go zone.

Vous pensez que j'éxagère?Que j'amplifie le problème?Oh que non, je suis même en deça de la réalité.

La preuve,pas plus tard qu'il y'a quelques jours,le samedi  17 janvier un chef antibalaka du nom d'Andjilo a été arreté par les casques bleus camerounais dans l'arrière-pays. Pour ceux qui ne seraient pas au fait de l'actu centrafricaine, les antibalakas sont un mouvement armé qui a vu le jour pour combattre la coalition séléka,un autre groupe armé qui avait pris le pouvoir par la force le 24 Mars 2013. Mais ces chers antibalakas après avoir joué un rôle déterminant dans la chute du pouvoir des sélékas se sont mis à avoir les mêmes pratiques que l'ont reprochait à leurs adversaires. séquestration de biens,pilages,viols,vols,meurtres,braquages....On peut même perdre la vie à cause d'un regard de travers ou parce que l'un de ces nouveaux seigneurs est de mauvaise humeur.

Donc pour en revenir à ce fameux Andjilo,il a été transféré à la capitale,Bangui, le lendemain de son arrestation. Mais voilà que le lundi 19 janvier, certains de ces compagnons,dont son petit frère ,décident de prendre en otage une française oeuvrant dans l'humanitaire et un prêtre pour les utiliser comme monnaie d'échange.Rien que ça! Récidive le lendemain matin avec l'enlèvement cette fois ci d'une fonctionnaire des nations unies. Elle sera libérée dans la soirée,ce qui n'est toujours pas le cas au moment où j'écris ces lignes de l'otage française.

Comment en sommes nous arrivés là? Tout simplement parce que l'Etat n'existe plus que de manière virtuelle. La preuve, j'ai été personnellement victime d'un braquage perpétré par des anti balakas au vu et au su d'agents de police le 25 Décembre dernier dans le 8ème arrondissement de Bangui. Je vous fait grâce des détails. Il y'a des quartiers où il ne fait pas bon s'aventurer ,même dans la capitale. C'est ainsi qu'aller au quartier "kilomètre 5", est synonyme de jouer à la roulette russe  parce que ça peut mal tourner à tout moment.

Et le fameux général autoproclamé Andjilo, pour en revenir à lui est même sous le coup d'un mandat d'arrêt international parce qu' accusé de massacres,et même du meurtre d'un casque bleu pakistanais.Il a aussi fait la pluie et le beau temps pendant un bon bout de temps dans un quartier situé au nord de bangui. c'est vous dire si le pedigree de ce triste individu est imposant! Malgré tout celà il se trouve des centrafricains pour qualifier d'injuste voire d'anormale l'arrestation de ce bandit des grands chemins. C'est à se demander ce qui ne tourne pas rond chez certains de mes compatriotes. La réalité est que l'impunité a été institutionnalisée dans ce pays, tout le monde peut tout se permettre sans ête inquiété de prime abord.

And the last but not the least, le pays est divisé en différentes comzones. D'une manière globale, l'Est est sous le contrôle des ex sélékas qui sont éclatés en plusieurs factions.Vous comprendrez que dans ces endroits , c'est la loi du plus fort qui prévaut. Il en est de même dans la partie Ouest sous contrôle  des anti balakas qui pillent , rackettent etc en toute impunité.

Alors si nos amis de  fox news veulent  parler de no-go zones, ils n'ont qu'à venir en Centrafrique,ils seront servis. Les gens les traiteront même d'affabulateurs tant les faits divers qui pullulent ici sembleront irréels .

C'est triste mais c'est ce que le centrafricain  vit au quotidien. Il y'a des endroits où je n'ose pas m'aventurer aujourd'hui,même dans Bangui.Mais je fais partie de ceux qui croient en de meilleurs lendemains pour ce pays. Un pays où la justice sera rendue de manière équitable, où surtout, on pourra à nouveau nous rendre sur toute l'étendue du territoire sans être inquiété à cause de sa religion, de son appartenance ethnique ou tout simplement à cause d'une saute d'humeur d'un "seigneur de guerre".

Alors Fox News, venez donc chez nous,il y'a de la matière à ne plus savoir quoi en faire!

 

 

 

 

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...