La réaction de l'ABACO sur les massacres de Beni

Face au énième massacre perpétré à Beni, un an après  que le président de la République Démocratique du Congo à promis de neutraliser les éléments de l'ADF, la Direction Europe de l'Alliance de Base pour l'Action Commune  (ABACO) s'associe au deuil national décrété à juste titre par le gouvernement  congolais.

Néanmoins, la Direction Europe de l'ABACO estime que la politique ne se fait pas seulement en fonction du dialogue national, ni des rencontres de tous genres  hors du territoire national, ni non plus ià travers de différentes manifestations dans le but d'impressionner qui que ce soit.

Par conséquent, tout en s'interrogeant sur le rôle de la MONUSCO au regard des populations civiles, la Direction Europe de l'ABACO demande aux parlementaires congolais, de la majorité comme de l'opposition, de poser des questions au gouvernement afin que les ministres de l'Intérieur et de la Défense puisse éclairer l'opinion nationale sur les crimes commis dans la nuit du 13 au 14 août 2016 dans le village de Rwangoma par des présumés ADF.

Gaspard-Hubert Lonsi Koko
Premier Vice-Président de l'Alliance de Base pour l'Action Commune

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...