La presse haïtienne ébranlée, mais debout

Deux semaines et demie après le terrible séisme qui a frappé la capitale et des régions environnantes, les médias haïtiens tentent de continuer leur travail, souvent dans de mauvaises conditions.

La cour du bâtiment de la chaîne de télé publique TNH sert de refuge aussi aussi aux nombreux sinistrés de la zoneLa majorité des cinquante stations de radio qui émettaient à partir de Port-au-Prince sont de retour en ondes, avec des programmations de circonstance, axées essentiellement sur des nouvelles et des annonces. Celles épargnées par le tremblement de terre, travaillent dans leurs locaux, ou en plein air, sur une cour ou dans une portion de la rue, pas trop loin de leurs sièges, à partir de studios de fortune disposés sur une table entourée de chaises.

Les ruines calcinées de la station catholique Radio Télé SoleilLes stations qui ont juste sauvées une partie de leur matériel des décombres ont été relogées dans d’autres bâtiments. Signalons le cas de la station catholique Radio Télé Soleil, relativement épargnée par le séisme, mais vandalisée et brulée en partie par des pillards qui ont emporté une grande partie du matériel.

Le local de la station privée très populaire Radio Télé Ginen (avant et après)

Du coté des vingt-cinq chaînes de télé, c’est un long silence. Si l’on excepte la station publique TNH, ainsi que les télés privées Télé Caraïbes et Télé Ginen qui diffusent des émissions de chaînes étrangères, des forums et quelques reportages.Absents des kiosques, Le Nouvelliste et Le Matin se préparent à reparaitre, en périodicité hebdomadaire ou bihebdomadaire, et avec un personnel très réduit. Les deux seuls quotidiens haïtiens ayant subi quelques dommages au niveau de leur section imprimerie. Toutefois, Le Nouvelliste continue de publier ses articles sur son site Internet. Quant aux magazines de divertissement, Ticket et Spotlight, appartenant respectivement aux deux quotidiens, aucune décision n’a été prise sur leur retour éventuel ou non.Haïti Observateur, Haïti Progrès, Haïti En Marche, les trois hebdomadaires édités dans la diaspora haïtienne aux Etats-Unis continuent de paraitre, mais ne sont présents en Haïti, faute de liaisons aériennes commerciales.CONSULTEZ MON BLOG "SUR LES ONDES" POUR PLUS D'INFOS SUR LES MEDIAS HAITIENS
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...