Mamadou Dia a tenté d’offrir le feu aux hommes de son pays comme Prométhée. Ses discours sur « les politiques de développement et les diverses voies africaines du socialisme » constituaient une alternative radicale aux projets néocoloniaux. Son  « rejet révolutionnaire des anciennes structures »   a causé sans doute sa chute dans un contexte où la France était dans un besoin de maintenir ses colonies  sous son joug pour continuer à s’enrichir. Le régime parlementaire sénégalais de l’époque appuyé par les idées sociales et révolutionnaires de Dia, constituaient un trop grand danger pour la France et risquaient d’engendrer  une confrontation ou une rupture  trop brusque entre elle et ses colonies...

(Suite sur ce lien)

http://senteranga.wordpress.com/2013/03/27/la-negritude-ou-la-boite-a-pandore-a-senghor/

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...