La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) affirme ne pas être en mesure d’organiser la présidentielle dans le délai constitutionnel.

Son président national, Corneille Nangaa l’a clairement exprimé, vendredi 18 mars, à Kinshasa.

«Aujourd'hui, ce sont des contraintes techniques qui ne permettent pas à la Ceni d'organiser les élections dans les temps», a-t-il souligné.

Pour ce faire, Corneille Nangaa a promis d’introduire une requête à la Cour constitutionnelle pour “obtenir une petite extension qui ne sera pas éternelle”.

Le président de la Ceni a par ailleurs indiqué que son institution pourrait organiser la présidentielle dans le temps à condition que la classe politique décide de ne pas tenir compte de la révision du fichier électoral.

«Si les acteurs se mettent d'accord là-dessus et lèvent cette option, nous irons aux elections en 2016», a précisé Corneille Nangaa.

En clair, il faudra dans ce cas organiser la présidentielle avec le fichier électoral de 2011, sans environ 10 à 12 millions de potentiels nouveaux majeurs.

En février dernier, le président de la Ceni avait expliqué aux acteurs politiques et autres partenaires extérieurs les contraintes qui rendent impossible l’organisation des élections dans le délai.

L’opération de révision du fichier électoral pourra durer au minimum seize à dix-sept mois, avait prévenu Corneille Nangaa.
VOIR CE LIEN: https://goo.gl/oWQv2F

source: Facebook: 

Daudi Patrick
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

ceracuse kika bloggeur et webactiviste de la ville de GOMA

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...