La Belgique expulse des européens

Le Buzz européen de Maria Afonso

Les Européens établis dans un autre pays de l’Union européenne ne sont pas à l’abri d’une expulsion. En effet en Belgique, les ressortissants européens qui deviennent une «charge déraisonnable pour le système d’aide sociale» sont chassés du royaume.


Si la libre-circulation des citoyens est une des mesures phare de la construction européenne, elle a ses limites. Car le citoyen qui se rend dans un autre pays, doit pouvoir subvenir à ses besoins, par ses propres moyens. Les ressortissants européens expulsés de Belgique, le sont même après un long séjour. Devenus plus vulnérables après la perte de leur travail, quand ils ne sont plus étudiants, ou en fin de droit au chômage. Une mésaventure vécue par Stéphanie Chauvin, établie en Belgique avec mari et enfants depuis 3 ans. Elle est choquée par cette politique.

 

En 2010, la Belgique a expulsé 340 citoyens de l'Union européenne contre 2 400 en 2012 et plus de  2 700 l'an dernier, dont 133 Français. Alors fermeté gouvernementale ? Ou égoïsme économique ?
On peut dire que sous l’impulsion de Maggie De Block, libérale flamande, Secrétaire d’Etat chargée de l'Asile et de la Migration, les expulsions ont explosés. Maggie De Block dit «stop» aux abus sociaux qui constituent une charge supplémentaire pour la Belgique. Une politique qui n’est pas partagée par la députée fédérale, écologiste, Zoé Genot.

Certains citoyens de l'Union européenne vivant en Belgique avec un emploi aidé, reçoivent l’ordre de quitter le plat pays.
En Belgique, un emploi aidé, établi par les Centres Publics d'Action Sociale (CPAS) et communément appelés contrat «Article 60», est considéré comme une allocation. Il ne rentre pas dans les ressources propres d'un ménage. Les familles qui ne disposent donc d'aucun revenu, deviennent une «charge déraisonnable» pour le système d’aide sociale belge. Une situation qui émeut Philip Cordery, député des Français de l’Etranger du Benelux.

 

Alors en attendant la révision de la directive 2004, pour que la liberté d’installation en Europe soit valable pour tous. Des français et d’autres ressortissants européens font leur valise pour un retour forcé dans leur pays.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • les portes issues de la Belgique c'est vraiment un enfer.

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...