La lutte contre la pauvreté va devoir passer par une réorganisation intégrale du fonctionnement de la Banque mondiale. Et si le lien de cause à effet n'est pas évident, le projet lancé par le nouveau président de l’institution Jim Yong Kim, a tout d’une idée judicieuse. Pour lui, une fois cette réorganisation effectuée, la Banque mondiale sera plus efficace et pourra mieux lutter contre la pauvreté.

L'objectif fixé par l'institution ? Faire chuter le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté absolue – soit avec moins de 1,25 dollar par jour – à 9% de la population mondiale en 2020. Et avant 2030 le but est même de faire en sorte qu’il n’y ait plus aucune personne sur terre dans cette situation économique.

 

 

Une réorganisation de fond en comble


La Banque mondiale a été créée en 1945, juste après la Seconde Guerre mondiale. Mais cela faisait vingt ans que son fonctionnement n’avait pas évolué. L’organisation peine donc à répondre aux nouvelles problématiques qui ont émergé avec le nouveau millénaire.

 

Jusqu'à présent, la Banque mondiale, qui réunit  cinq institutions internationales (la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), l’Association internationale de développement, la Société financière internationale, l'Agence multilatérale de garantie des investissements et le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements) avait une organisation complètement morcelée.

 

Les divers fonds étaient quasiment indépendants les uns des autres et chacun avait ensuite une organisation divisée par secteurs géographique, par pays, voire par région. Dans ce contexte, difficile de réaliser un travail global et efficace au niveau planétaire. Le risque de conflit entre les actions, apparait trop élevé pour être maintenu.

 

Après avoir interrogé en interne les 10 000 employés de la Banque mondiale et mis en évidence les problématiques organisationnelles de l'Institution, Jim Yong Kim a donc décidé de repenser son fonctionnement de manière plus transversale.

 

Car les demandes adressées à la Banque mondiale se font de plus en plus nombreuses. Durant la seule année 2010, la Banque mondiale a prêté des ressources équivalentes à 66 milliards de dollars. Une somme qui a triplé par rapport aux montants antérieurs à la crise économique.

 

Du coup, ce ne seront plus les zones géographiques qui diviseront les sections mais les thématiques d'action et les grandes fonctions générales liées à la lutte contre la pauvreté, entre autres. Plus de communication et d'interactions : voilà le leitmotiv de la nouvelle Banque mondiale qui se veut plus efficace et surtout plus rapide afin de répondre au mieux aux besoins des divers pays.

Un projet ambitieux pour Jim Yong Kim

 

Ce projet de réorganisation a été présenté par le président de la Banque mondiale lui-même lors du dernier meeting de Washington, qui s'est tenu mi-octobre. Il compte créer 14 zones globales d'action parmi lesquelles on compte l'agriculture, l'instruction, la santé, l'énergie ou encore le commerce. Des thématiques qui sont strictement liées au développement d'un pays et, notamment, des Etats les moins avancés ou émergents.

 

Car il s'agit, pour Jim Yong Kim, de résoudre au plus vite la situation de la pauvreté mondiale qui touche près d'un milliard de personnes, soit un septième de la population de la Terre.


Cette réorganisation, saluée par les membres du Development Committee, reste toutefois entachée par une question politique mineure mais qui en terni un peu l'image. Selon certaines rumeurs, trois femmes à l'origine du projet de refonte auraient été remerciées avant la présentation de ce dernier.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...