marche du frac n°19

Le Samedi 31 Juillet , pour la seconde fois consécutive (voir la 18ème marche FRAC) j'ai assisté à une marche du FRAC (Front Républicain pour l'Alternance et le Changement) qui revendique la victoire aux élections présidentielles togolaises , chaque samedi depuis 19 semaines.

Je vous propose à travers cette animation photo de revivre l'ambiance de cette manifestation à travers des images, des insolites et des bandes sonores originales.

  • Les Insolites
  • Les Images d'une marche
  • Les déboires des journalistes - Un journaliste me confie les conditions de son reportage.
  • Avertissement puis interdiction de filmer faute de carte de presse - Je suis prévenu puis interdit de filmer faute de carte de presse .Je range mon appareil et je rebrousse chemin.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • frac ou ufc ou AGO ou UFC ami de fabre c'est la même chose.assis ou couché c'est de la même langue. le gouvernement et le peuple togolais ont besoin d'une opposition mature et responsable capable de laissé de côté les intérêts personnels et défendre la population. aujourd'hui les gens comme moi veulent du nouveau. le RPT veut progresser l'opposition doit participer à cette relance.
  • En fin de compte Jean-Pierre FABRE et ses supporters ont driblé les forces de l'ordre et tenu leur congrés en catimini. Jean-Pierre FABRE a été élu Président de l'UFC tandis que M. Gilchrist Olympio a été radié de l'UFC. Quelle est la valeur de ce congrès et de ce vote quand le gouvernement déclare que les documents administratifs désignent Gilchrist Olympio comme Président de l'UFC et seul habilité à signer la convocation d'un congrés. Gilchrist Olympio convoque un congrès de l'UFC aujourd'hui 12 août 2010 ... un orage se prépare !
  • C'est bien dommage pour la démocratie africaine et singulièrement celle togolaise. L'Etat togolais doit éviter de s'ingérer dans les crises internes des partis politiques. UFC FRAC OU AGO , c'est avant tout une affaire interne au parti. D'un autre côté, ceux qui statutairement ne sont pas reconnus comme dirigeant du parti n'ont qu'à aller créer un parti. Les militants sont là pour juger et prendre partie.
    ABC
  • TOGO-PRESSE - N°8344 du 10 août 2010

    communiques du gouvernement togolais contre l'UFC version FRAC

    Communiqué conjoint du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Porte-parole du gouvernement et du ministre de la Sécurité et de la Protection civile.Face à la situation ambigüe relative à la convocation d’un double congrès de l’Union des Forces du Changement (UFC) les 10 et 12 août 2010, le gouvernement a réagi ce jour 09 août 2010 par une correspondance adressée au premier vice-président de l’UFC dont la teneur suit :
    Faisant suite à votre lettre du 30 juillet 2010 nous informant de la tenue du congrès extraordinaire de l’Union des Forces du Changement (UFC) le 10 août 2010, Nous tenons à rappeler que par par correspondance du 04 août 2010, le Président National de l’UFC nous a informés de la tenue du congrès extraordinaire de votre parti le 12 août 2010.
    Cette situation d’ambivalence est contraire au principe d’organisation des partis politiques énoncé par la charte des partis.
    Le seul et unique parti UFC déclaré à ce jour au ministère en charge de l’Administration territoriale est celui dirigé par Monsieur Gilchrist Olympio et dont vous êtes le premier vice-président.
    Si conformément aux statuts de l’UFC tels que déposés au ministère de l’Administration territoriale, le congrès extraordinaire est convoqué par le Bureau National, cette convocation doit revêtir la signature du Président National puisque selon l’article 21 de ces statuts, c’est le Président National qui signe tous les actes et, après avis des autres membres du Bureau, les décisions qui engagent le parti. Le Président National préside les assemblées et les réunions du Conseil National et du Congrès National convoquées extraordinairement.
    Il en résulte que toute convocation d’un congrès extraordinaire par un autre canal est irrégulière et contraire à l’esprit de la charte des partis ploitiques.
    La seule convocation régulière du congrès extraordinaire de l’UFC est celle revêtue de la signature du Président National, en l’occurrence celle du 12 août 2010.
    Nous vous exhortons donc à une nécessaire concertation au sein de votre formation politique afin d’harmoniser vos points de vue et éviter ainsi la division de votre parti.
    Nous espérons que l’esprit de tolérance et de patriotisme l’emportera sur toute autre considération.
    Veuillez agréer, Monsieur le vice-président, l’assurance de notre considération distinguée.
    Le Ministre, Pascal A. BODJONA
    Le Ministre, Colonel Atcha M. TITIKPINA

    Malgré ce communiqué l'aile UFC version FRAC a tenté de se réunir et a été dispersée à coup de gaz lacrymogène au siège de l'UFC et à l'Eglise presbytérienne de Nyékonakpoè.
  • 20 ème marche du FRAC

    A la 20ème Marche du FRAC, je n'y étais pas mais les échos que j'en ai eus laissent présager une semaine chaude en rebondissements.

    Brefs petits rappels :
    L'UFC (Union des Forces du Changement), principal parti d'opposition au Togo est scindé en deux camps dont chacun compte organiser un congrés en cette deuxième semaine du mois d'aout. Le premier camp UFC-AGO est constitué par ceux qui soutiennent Gilchrist OLYMPIO (Président Fondateur de l'UFC suspendu de ses fonctions par les FABristes) et dont sept membres sont présents dans le gouvernement. Le second camp est dirigé par Jean-Pierre FABRE qui revendique chaque samedi sa victoire aux élections présidentielles passées (Présidentielles auxquelles il était candidat en raison des problèmes de santé de Gilchrist Olympio) dans la ville de Lomé en compagnie des autres membres du FRAC (Front Républicain pour l'Alternance et le Changement).L'UFC-AGO avait annoncé la tenu du congrés de l'UFC pour le 12 août.
    L'UFC version FRAC a réaffirmé samedi lors de la vingtième marche que le congrés de l'UFC est prévu pour le mardi 10 août 2010.
    Le Ministre de la Communication, Djimon Oré, membre de l'UFC-AGO a signé et rendu public samedi soir un communiqué dont voici le contenu :

    L’ Union des forces de changement (UFC) nous a fait parvenir un communiqué signé de son président national Gilchrist Olympio, annonçant le Congrès de ce parti pour le 12 août 2010 à Lomé. Ce communiqué a fait l’objet d’une large diffusion sur les médias publics. Malheureusement, force est de constater que parallèlement à cette date officielle arrêtée par les premiers responsables du parti, certains médias privés font diffuser une autre date pour la tenue du Congrès du même parti, semant ainsi la confusion dans les esprits des populations en général, et des militants et sympathisants de l’UFC en particulier.

    Le ministre de la communication rassure le public que seule la date de convocation annoncée par le président national de l’UFC pour le Congrès de l’UFC tient lieu de date officielle et légale. La diffusion de tout autre date en dehors de celle annoncée par le président national est une diffusion de fausse information, et constitue du coup un délit de presse. Ce communiqué tient lieu de mise en garde.
    Signé: Djimon Oré, Ministre de la Communication.


    Comme en témoigne le communiqué du Ministre , la situation est sérieuse et les journées à venir s'annoncent riche en rebondissements.

    Réaction à chaud de Sylvio Combey.

  • Effectivement mon cher Guejopaalgnane l'interdiction qui m'a été donnée de filmer est imcompréhensible ! C'est un peu pour te dire l'ambiance et surtout l'état d'esprit des manifestants.
    Quand on veut conquérir le pouvoir de l'Etat ,on s'en donne les moyens ... Le FRAC gagnerait à améliorer sa communication parce qu'en la matière c'est un mesh-out généralisé . Interdire à un citoyen lambda de filmer une manifestation légale je ne sais vraiment pas à quoi cela rime et surtout je ne sais pas trop ce que cela va donner.
    Wait and see.
  • A mon avis cette interdiction n'est pas légitime car celui qui décide de marcher publiquement a librement accepté de se livrer à tous les observateur et ne s'appartient plus en tant qu'individu.La marche n'appartient pas aux marcheur:elle est un objet ou un évènement à photographier,à filmer et à commenter.Décider de marcher c'est accepter d'être regardé,d'être filmer,d'être jugé.En ce qui concerne la peur d'être vu et identifié par la police,je crois que c'est une crainte sans fondement car dans tous les pays modernes du monde,comme disait un général sénégalais "vous êtes tous fichés"
    Les techniques de prise de photo ou d'enrgistrements filmés ou d'interview et autres aspects de la communication font sans doute partie des compétences du journaliste de profession,mais je ne crois pas que le droit de filmer ou de photographier soit un droit réservé aux journaliste.
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...