Internet, réseaux sociaux, smartphones, les ados français en sont accros. En 2015, ils ont été de plus en plus nombreux à varier les supports pour s’amuser, draguer, s’informer, et écouter de la musique. Comment l’ado d’aujourd’hui utilise-t-il les médias ? Voici son portrait-robot.

La télé et la radio ont été complètement délaissées par les ados ? Et bien non ! Les supports dits « traditionnels » ont encore la cote.

Pour ce qui est de la radio, selon Médiamétrie, 85% des 13-19 ans l’écoutent chaque jour. 1h44 en moyenne, soit une heure de moins que le reste des Français.

Deux tiers des ados se branchent sur les radios musicales, plutôt Skyrock, Fun Radio, Virgin et NRJ.

Les 13-19 ans les écoutent pour la musique mais aussi pour les jeux, les canulars et la libre antenne, où des auditeurs de leur âge parlent de problèmes qui peuvent les concerner eux aussi. Ils s’informent, pour la plupart, en suivant les flashs infos de leurs émissions préférées.

Contrairement aux adultes qui l’écoutent surtout en se déplaçant, l’endroit préféré des ados pour se brancher sur la radio, c’est d’abord leur chambre.

La télévision, pas encore au musée

Les ados la regardent moitié moins longtemps que la moyenne nationale : 1h30 par jour contre 3h45. En revanche, cette heure et demie ne correspond qu'au visionnage de la télé en direct et exclut le replay sur ordinateur, tablette et smartphone. Les ados s’assoient donc de moins en moins dans le canapé, devant l’écran de télévision familial. Quand ils le font, c’est surtout le soir, entre 20h et 20h45, pour retourner ensuite à leur ordinateur et leur téléphone.

Jamais sans mon téléphone

Il est désormais loin le temps où les ados devaient emprunter la ligne fixe de leurs parents pour appeler leurs amis après les cours.

Désormais, beaucoup d’adolescents ont leur propre téléphone portable. A 14 ans, 4 ados sur 5 ont un smartphone. A 15 ans, ils sont 9 sur 10. C'est davantage que pour les plus de 25 ans. Chaque jour, ils passent le plus de temps sur ce support. Ce qui frappe dans leur utilisation du smartphone, c’est qu’elle se fait toute la journée, presque sans interruption, contrairement aux adultes.

A partir de 7h et jusqu’à 23h, au moins 10% des ados ont les yeux rivés sur leurs téléphones. Ils scrutent leur écran de smartphone surtout le midi et avant de s’endormir. S’ils se réveillent en pleine nuit, ils en profitent pour passer un "texto" à leurs amis. Chaque semaine, ils en échangent environ 400.

Bavardages, drague et partage sur internet

Discuter, c’est justement une des activités favorites des ados français, sur leurs téléphones mais aussi depuis leurs ordinateurs. 13h30 chaque semaine, c’est le temps qu’ils passent devant leur PC.  

Outre les 30 vidéos qu’ils regardent en moyenne par semaine, sur Youtube et Dailymotion principalement, ils se connectent à Facebook : 4 ados français sur 5 y possèdent un compte.

Leurs activités principales consistent à discuter avec leurs amis, partager et "liker" des photos, draguer, mais aussi s’informer et commenter des articles. Les ados sont aussi fans des marques. Ils n’hésitent pas à réagir aux publications de ces dernières sur leurs pages officielles.

Facebook dépassé

Seulement un quart des 13-19 ans sont inscrits sur Twitter, mais leur nombre est en augmentation. Ils investissement également Instagram : 14% des ados y ont un compte aujourd’hui, alors qu’ils étaient 7% il y a encore un an. Un quart des ados ont un compte Snapchat, idem pour Skype.

La dynamique est clairement en défaveur de Facebook, en perte de vitesse en France. La part des 13-19 ans inscrits est passée de 85% il y a deux ans à 78% aujourd’hui. Aux Etats-Unis cette fois, 3 millions d’ados ont supprimé leur compte entre 2011 et 2014, traduisant un sentiment de lassitude vis-à-vis du site.

Facebook reste quand même le premier réseau social chez les "teenagers" outre Atlantique. 60% des ados américains y vont tous les jours. Instagram remporte la palme : 90% des ados américains en font leur réseau favori selon une enquête américaine. Ils ne sont que 2/3 à trouver Facebook « cool ».

Le réseau social historique est donc moins populaire auprès des ados qu’Instagram, mais aussi Snapchat, Vine et Twitter.

L’ado, cible mouvante des médias

En définitive, l’utilisation des médias par les adolescents n’est pas figée : ils s’adaptent sans cesse aux nouveaux supports. C'est pour cette raison que Facebook a racheté, en 2012, le prometteut Instagram, et tenté en vain, en 2013, d’acquérir Snapchat.

Les jeunes semblent être en constante recherche de nouveaux outils médias, plus branchés, plus innovants, plus « cool ». 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • les ados manipulent mieux que les parents les nouveaux media que ça soit fb ou .autre chose cela devient un univers pour eux.

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

Mélissa Barra posted a blog post
Le 8 décembre 2017 s’est tenue à Paris la remise du Prix Numérique et Transparence. Il récompense d…
15 déc. 2017
ziad maalouf posted a blog post
Nées il y a douze ans en France, les conférences gesticulées désignent un exercice d’expression en…
20 oct. 2017
ziad maalouf posted a blog post
En 2005, Anjan Sundaram renonce à de brillantes études de mathématiques aux États-Unis pour partir…
18 oct. 2017
ziad maalouf posted a blog post
Dans le cadre de notre série de notre série consacrée au Festival International de photojournalisme…
16 oct. 2017
Plus...