De la LRA à Boko Haram, les voies de la foi sont impénétrables. Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest, Armée de résistance du Seigneur, Boko Haram… le nom du divin est sur toutes les lèvres africaines, islamisées par-ci, christianisées par-là. Que comprendre quand le chrétien copte Nakoula Basseley Nakoula produit le film «l’Innocence des musulmans», monceau d'inepties rarement égalé? Que conclure quand des musulmans tombent dans le panneau de l’arnaque artistique et prennent le chemin de l’ambassade américaine la plus proche, équipés d’armes de fortune ou d’arsenal lourd? Assiste-t-on à un concours de «bas de plafond»?

Hélas, ce ne sont pas les propagateurs de haine qui paient les pots cassés…

Les oreilles du Tout-puissant doivent siffler plus souvent qu’à leur tour. Et pour de coupables incantations. Bridé parfois, négligé souvent, démodé puis «tendance», il devrait peut-être sortir de son silence apparent. N’est-ce pas le rôle de la presse de Lui tendre un micro? Mais voilà, où adresser une demande d’interview? A un prêtre réfugié dans son confessionnal? A un imam en route pour La Mecque?

 

Pourquoi le sénateur Ernie Chambers a porté plainte contre Dieu?

 

La question n’est pas anecdotique. Puisqu’en 2007, un sénateur américain, Ernie Chambers, déposait une plainte contre Dieu, affirmant que Celui-ci «l'avait menacé lui et les habitants du Nebraska, et avait semé la mort, la destruction et la terreur partout dans le monde». Il reprochait au Tout-puissant de violentes intempéries et en appelait à la Justice des Etats-Unis. Le juge Marlon Polk ne ricana pas. Instruisant le dossier autant qu’il pouvait, il rejeta finalement la plainte, arguant du fait qu'il ne pouvait convoquer la partie adverse —c’est-à-dire Dieu— en l'absence d'une adresse connue. Le procès ne pouvait avoir lieu si l'accusé ne pouvait être joint. Le sénateur avait atteint son but qui était de démontrer qu’aux Etats-Unis «tout un chacun peut intenter une action contre n'importe qui, même Dieu».

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

ziad maalouf posted a blog post
L’Atelier des médias est allé en Turquie pour enquêter sur la liberté d’expression dans le pays. No…
26 déc. 2017
Mélissa Barra posted a blog post
Le 8 décembre 2017 s’est tenue à Paris la remise du Prix Numérique et Transparence. Il récompense d…
15 déc. 2017
ziad maalouf posted a blog post
Nées il y a douze ans en France, les conférences gesticulées désignent un exercice d’expression en…
20 oct. 2017
ziad maalouf posted a blog post
En 2005, Anjan Sundaram renonce à de brillantes études de mathématiques aux États-Unis pour partir…
18 oct. 2017
Plus...