L'impact de l'imposture des putschistes sur le processus de transition au Mali.


Le transfert du pouvoir à un gouvernement civil, comme défini dans l'accord cadre du 6 avril 2012, a depuis longtemps volé en éclat. Sanogo et ses hommes sortent comme en étant les seuls bénéficiaires. La CEDEAO a raté l'ultime occasion de se présenter comme un véritable gendarme du respect de l'Etat de droit en Afrique de l'Ouest.

A la suite de sa médiocre intervention, bâclée à tout point de vue, au Mali, d'autres militaires ont pris le vent en poupe et sèment le même chaos en Guinée Bissau. On peut se permettre de dire, ironiquement, que l'organisation intergouvernementale de la sous-région, dans sa médiation de la crise institutionnelle Malienne, a baissé sa culotte. Maintenant ce sont les mutins qui la portent entre Kati, Koulouba et le palais de Kossian à Ouaga.


Les putschistes font désormais de l'Etat Malien ce que bon leur semble. A croire que l'investiture de Dioncounda Traoré et la nomination de Cheick Modibo Diarra n'étaient juste qu'une étape formelle dans l'absolution de leur coup de force.

Les putschistes procèdent publiquement à des arrestations arbitraires de personnalités politiques.

Ils empiètent régulièrement sur les consultations du président intérimaire dans la formation de son nouveau gouvernement.

Ils ont fini par faire de la télévision nationale leur chaîne personnelle sur laquelle ils diffusent régulièrement des laconiques messages de soutien à leur cause.

Au final, le Mali est doublement pris en otage, au Nord par le péril djihadiste et, au Sud, par des éléments mutins de sa propre armée. Quelle interprétation donner à cette mainmise des mutins sur l'appareil de l'état aujourd'hui à Bamako?


Nous essayons, dans ce Maliplex, de recueillir des avis sous forme de multiplex.

Vidéo ci-dessous



PS : Pour participer à la prochaine édition, merci de laisser, svp, votre mail  dans l'espace dédié aux commentaires ci-dessous.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier