« Comme on connait les Saints, on les honore », dit un  adage ; Mais appliquer ce principe et laisser passé inaperçu l’interdiction de ce film documentaire par le Gouvernement de Kinshasa, pour des raisons purement politiques serai un moyen de se creuser sa propre tombe et mettre en cause ce film documentaire, genre cinématographique traitant toujours sur le concret, d’une réalité vécue…

L’homme –qui-répare-les femmes : D.MUKWEGE, est ce film documentaire, interdit de diffusion par le Gouvernement de la RD Congo. Réalisé par Thierry Michel et Colette Braeckman, respectivement cinéaste, photographe et journaliste Belge, c’est cracher sur le genre cinématographique noble en tant que tel et très exigent pour sa réalisation : recherches, documentation, investigation sur le terrain, exactitude des informations à transmettre, patience et méthode pour le film animalier… Ce film retrace les atrocités subies par les femmes à l’Est de la RD Congo durant la guerre... Alors qu’il existe plusieurs types ou genres documentaires, selon la nature du sujet et l’option de narration.

Selon par exemple, le réalisateur Thierry Michel, cinéaste et journaliste Belge, il s’agit là d’un documentaire scientifique et  humaniste, qui ne qu’un film traitant d’un problème ou d’une situation vécue par une certaine population une catégorie sociale, avec une esthétique poétique. Il valorise ces populations, en insistant sur les difficultés qu’elles rencontrent, et les solutions qu’elles mettent en place pour résoudre leurs problèmes.

Prenant compte de tous ces éléments, j’estime que refuser la diffusion de ce film documentaire ressort des raisons politiques et de la préparation du processus électoral encours en RD Congo, dont on peut toutefois remarquer quelques arrestations depuis les émeutes de Février 2015, en ville de Goma et dans la capitale Kinshasa…

Un film documentaire traite toujours sur du concret, du réel, de la situation vécue. Il décrit une certaine réalité…

Les analystes se posent certaines questions à ce sujet. Et si une fois, le réalisateur, qui est un grand cinéaste de renom international le posté sur Youtube ou Viameo et autres sites web de diffusion en ligne, que ferai alors le Gouvernement de Kinshasa ? Pourra-t-il s’en prendre à ce site web ? Le Gouvernement de Kinshasa en prenant cette mesure voulait à tout pris confirmé sa souveraineté et montré à la communauté internationale qu’il est l’autorité suprême et garant de la nation étant donné qu’il s’agit d’un réalisateur international. Car pour un réalisateur national, il devrait se trouver sans ambigüité à Makala et y purger sa peine en bonté…notons aussi que Thierry Michel était toujours chassait du pays en réalisant d’autre films de ce genre mais pour celui-ci il est resté au pays. Cela ne devrait pas étonner car d’ici deux mois nous avons assisté au refoulement du chanteur musicien Ivoirien Tiken Jah Fakholy à l’aéroport de N’djili de Kinshasa. Autant d’arrestations des militants de droits de l’homme et des politiciens…

Voilà  ainsi qu’en RD Congo, le processus électoral en cours pourra faire naitre d’une souris et nuire à la liberté d’expression bien qu’on ne peut pas abuser de cette dernière.

Les scientifiques donnent  un sens particulier au film documentaire. Il est un genre cinématographique à part entière et opposé au cinéma de fiction. Il est un film à caractère de document, un film qui s’appuie sur des documents pour décrire une certaine réalité ou l’arranger selon les  convenances. Il diffère de la fiction dans la mesure où il a généralement un but informatif, le sujet étant une réalité et non une histoire imaginaire ou adaptée.

Documentaire                                                                         Fiction

Présences humaines : Personnes et protagonistes…    Personnages

Monstration : Mise en place-reconstitution…                  Mise en scène

But : Informer, expliqué, présenté,…          Divertir, amuser, émerveiller, questionner

Lieux : Naturels-réel-voire récréer…    Décors imaginés ou reconstitués (diégétiques)

Sujet : Réalité passée, présent, futur …      Histoire imaginée ou adaptée (simulacre du réel).

La communauté internationale, estime que refuser la diffusion de ce documentaire est une atteinte inadmissible à la liberté d’expression dans un pays démocratique et exige aux autorités congolaises de revenir sur leur décision.

 

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Salut Alfred

    Je suis ravi de lire cette parution sur le film interdit d'écran du réalisateur Thierry et Braeckman. Au fait cette histoire dépasse les politiques congolais et je ne sais pas pourquoi ils peuvent le frapper d'une telle mesure. C'est assez attroces!  Je trouve que le gouvernement congoalais a un sens du ridicule tout à fait rare sur le Dr MUKWEGE.

    J'aimerais réaliser personnelement une interview avec MUKWEGE mais je suis menacer de mort pour mes analyses sur la situation politique de la RDC. Donc, je t'en félicite et je t'invite à faire un tourisme sur mon blog: http://kivucongo.eklablog.com

    Cordialement

    • Merci pour à toi très cher ami Alain. Voilà pourquoi nous sommes appeler à un journalisme très responsable, en travaillant dans des bonnes conditions surtout.

      Je t'en prie.

      Tu peux aussi visiter mon blog: www.infosgenerale.blogspot.com

      • C bien mon vieux et courage pour ton blog.

        Ca me fera plaisir de te rencontrer mn cher

This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

Atelier des Médias - RFI via Facebook

En #Russie, Poutine veut séduire les médias. ↙️…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Une appli audio pour découvrir les identités multiples de la capitale…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

#Tuto Comment créer un bot Twitter simplement via Numerama ⍔…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

#Turquie 🇹🇷️ Un parquet d’Istanbul a émis jeudi 10 août des mandats…

Plus...