L'Europe renforce sa legislation anti-tabac

Le Buzz européen de Maria Afonso

Le tabac tue 700 000 personnes dans l’Union européenne par an, soit l'équivalent de trois fois la population de Strasbourg. Un chiffre qui donne le tournis et dont s’est emparé le Parlement européen en renforçant la législation anti-tabac.

Suite à de nombreuses discussions au Parlement européen surtout sur la taille des avertissements sanitaires imagé. Le plus connu étant  « Fumer tue » associé à des photos choquantes de poumons nécrosé et dents gâter sur les paquets de cigarettes. Ces discussions se sont traduites par le vote de la Directive Tabac qui comporte plusieurs mesures.

De la plus visible qui est la mise en garde sur le danger du tabac qui couvrira au moins 65% de la surface des paquets en passant par le sursis de 8 ans accordé aux cigarettes mentholés. L’Europe tente de mettre en œuvre des mesures pour faire reculer la consommation de tabac et éviter le tabagisme des jeunes. Les jeunes adultes sont attirés par les produits « gadget », ceux  aromatisés par exemple au menthol. Le menthol qui enlève l’âpreté du tabac. Cet artifice rend les jeunes dépendants sans parler des conséquences à long terme sur leur santé. Toutefois pour Sophie Auconie, eurodéputée, membre de l’union des démocrates et indépendants, la Directive ne va pas assez loin. Elle n’est pas assez « courageuse »

Le manque d’audace et de courage est-il la conséquence des lobbies du tabac que l’on dit très puissants à Bruxelles.

Avec le dépôt de pas moins de 189 amendements, le débat au Parlement européen a été tendu. Les lobbies de l’industrie du tabac ont pesé de tout leur poids. Philip Morris, leader mondial de l'industrie du tabac, a ainsi fiché les députés européens. Il y les favorables, les neutres ou les opposant à l’industrie du tabac, ils sont aussi classés par couleur. Une couleur qui correspond à l’urgence d’une prise de contact. 161 lobbyistes liés à l’industrie du Tabac à Bruxelles disposeraient d'un budget conséquent pour organiser des événements comme des déjeuners, diners, séminaires. Mais un autre front menace désormais l’industrie du tabac, la cigarette électronique soutenue par les entreprises pharmaceutiques. Pression ou pas des lobbyistes, la réponse des intéressés. Ben Townsend de la Japan Tabacco International

 

Comme souvent une Directive européenne mécontente tout le monde.

Elle déçoit par le maintien des cigarettes fines et le sursis de 8 ans accordé aux cigarettes mentholées même si elle alerte et protège un peu mieux les jeunes du danger du tabac. Les lobbies est obtenu gain de cause en gagnant du temps. L’avis de l'eurodéputée rapporteure de la Directive Tabac au Parlement européen, Linda McAvan

 

Un résultat mitigé. Ou dans un langage plus politiquement correct un texte qui établit un équilibre entre les libertés individuelles et la protection de la santé. L’adoption définitive de la directive devrait avoir lieu avant les élections européennes de mai 2014.

 

 

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier