L'avenir de "l'info-résumé" sur le web

Depuis quelques jours, un article (1) me hante l'esprit. Vous savez, le genre d'article qui vous marque. En le lisant, j'ai eu l'impression que je creusais presque ma propre tombe (pourtant, je l'ai épinglé sur mon profil Twitter)  et surtout que je perdais énormément de temps dans ma petite vie « d'apprenti-journaliste ».

Le titre « Consommer moins d'info est bon pour la santé ! ». Je l'ai découvert grâce à un projet dont je parlerais plus tard qui tente d'apporter une solution à cette infobésité ambiante. On ne vas pas se mentir, l'information est partout et tout le temps. Je m'y drogue mais je me demande si dans quelques mois, je ne ferais pas une overdose. Surtout en découvrant cet article qui dit ceci:

Loin de nous informer, les « infos » nous remplissent le crâne de faits qui n'ont aucune utilité pratique ni théorique dans nos vies, sur lesquels nous n'avons aucune prise, et qui bien souvent ne nous concernent aucunement.

L'article explique comment la consommation répétée d'informations nous embrouille le cerveau, nous fait perdre du temps, ne nous aide pas à prendre de meilleures décisions, nous rend passifs.

Exemple: une voiture passe sur un pont, le pont s'écroule. Comment la presse va-t-elle traiter le sujet ? Si le conducteur est encore en vie, vous pouvez être sûr qu'il sera le premier à avoir la parole au 20 heures. Pourquoi ? Parce que c'est excitant pour le spectateur, qui va ressentir toutes sortes d'émotions fortes en écoutant le témoignage (où le conducteur allait, à quoi il pensait, ce qu'il a ressenti), et aussi parce que c'est une information facile, rapide, et bon marché à produire pour le journaliste. L'information utile à tirer de l'événement aurait dû concerner la solidité du pont, sa structure, et le risque que se produise la même chose ailleurs. Mais c'est trop compliqué à étudier et à expliquer aux « infos ».

Je ne suis pas totalement d'accord avec cet exemple présenté dans l'article,mais tout n'est pas faux. Selon l'auteur de l'article donc,  les infos ne nous font pas réfléchir : elles ne font que nous aider à conforter nos préjugés. (On ne va pas exagérer quand même, le journalisme ce n'est pas seulement l'info en continu, d'ailleurs, vous pouvez retrouver un article sur l'émergence du journalisme long format sur l'atelier)

Vous l'avez compris, avoir l'information utile (et seulement ça) est importante et représente aujourd'hui une nécessité. Ça urge ! Certains l'ont compris ! Comment va évoluer cette pratique et a-t-elle un avenir sur le web ?

« L'info-résumé », une approche reposante de l'actualité

 

Les projets Brief.me (lancé par Laurent Mauriac et Damien Cirotteau ex-Rue89 avec Jean-Christophe Boulanger et Alexandre Brachet) ou Newstap.es (lancé en Californie par Marie-Catherine Beuth,chroniqueuse sur l'atelier) ou Yahoo News Digest (que j'apprécie tout particulièrement) s’attaquent à ce défi: "mettre en évidence et en relief l’information qui le mérite" car on le sait désormais, Internet va trop vite et nous avons de plus en plus de mal à suivre le rythme. D'où des outils qui nous font des synthèses (pas algorithmiques surtout).

Créer de nouvelles temporalités

Actualisation incessante de fil d'actualités Twitter ou Facebook, alerte info, breaking news, l'information connectée n'a plus de limite. On en reçoit sans cesse et la vérité c'est qu'on retient très peu de chose. Qu'il s'agisse d'un dernier Vine posté par un média ou l'application mobile du journal qui nous informe en continu, notre esprit est en permanence sollicité. Même privé de son mail, chez soi, nous consommons sans cesse de l'info. Au point où certains sont obligés de prendre des distances avec l'ère connectée, absolument envahissante. Ces formats résumés proposent alors de contrer cette logique et permettent au lecteur d'être informé seulement, une à deux fois dans une journée.

Brief.me sera dans un premier temps une newsletter généraliste envoyée par e-mail à 18 heures et soigneusement mise en page. Les entrées seront brèves et renverront sur l’article des médias qui ont développé l’information.

Des informations utiles

Quel est l'intérêt de passer 30 minutes de son temps à regarder la vidéo d'un chat qui joue au piano ? Sincèrement aucun. Par contre, il y a un véritable plus à lire un article sur les principales nouveautés de la loi sur les stagiaires récemment adopté en France par exemple (moi ce sujet m'intéresse en tout cas).

Brief. Me et les autres mettent donc l'accent sur ces informations qui nous permettent d'apprendre mais aussi de comprendre l'actualité.

Cependant, on peut se demander si ces projets qui se réclament d'une ligne éditoriale journalistique, de qualité ,permettront aux médias de se concentrer un peu plus sur l'essentiel ? Encore faudrait-il qu'ils se développent suffisamment même si ils semblent répondre à un besoin croissant des lecteurs qui je pense vont vite les adopter.  

(1) La version française de l'article rédigé par le Guardian à l'origine est ici

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...