“Je suis comme n’importe quelle rédactrice en chef, mais plus en colère.” Jessica Bennett, autrice du “Feminist Fight Club”, est la première “gender editor” du New York Times. Un poste inédit, créé en 2017, en plein mouvement #MeToo.

Trois semaines à peine après la publication de la première enquête sur Harvey Weinstein, Jessica Bennett débutait dans ses fonctions. En tant que "gender editor", elle s'assure que les problématiques liées aux femmes et au genre soit traitées au mieux. L'objectif ? Ramener un lectorat féminin vers un journal traditionnellement plus lu par les hommes.

 

Son rôle n'a pas été compris par tous. Il faut dire que Jessica Bennett est partout à la fois. Le New York Times n'a pas voulu la mettre à la tête d'une rubrique estampillée "droits des femmes". À la place, la journaliste fait en sorte que chacun dans son travail s'interroge sur l'égalité des genres.

 

Crédit photo : CC - Sharon Attia

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Journaliste à l'Atelier des médias et dans l'équipe Mondoblog.

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...