Louis Lorphelin* a 28 ans, il travaille pour le journal Présent. Je suis allée l’interroger dans le cadre de notre émission consacrée à la “fachosphère”. Il m’a raconté ses pratiques médiatiques : les sites qu’il consulte, sa défiance à l’égard des médias traditionnels, son activité et ses partages sur Facebook... Immersion dans l’univers de la réinformation.

Qu’est-ce que la réinformation ? C’est partir du principe que les médias traditionnels nous mentent, ou cachent une partie de la réalité. Depuis quelques années, Internet a vu se multiplier les blogs, les sites ou autres pages Facebook relayant des informations supposément occultées par les médias traditionnels. Ces espaces comptent les visites ou les abonnés par centaines de milliers. Cette galaxie, c’est la “réinfosphère”, appelée par ses détracteurs “fachosphère” ou “réacosphère”.

Quand le doute s’installe et se généralise  

Le 24 mars 2013, en pleine polémique sur le mariage homosexuel, une manifestation est organisée à l’initiative de la “Manif pour Tous”. C’est le deuxième événement de ce type depuis que la garde des Sceaux Christiane Taubira a porté son projet de loi à l’Assemblée. La manifestation se tient entre la place de l’Etoile et le pont de Neuilly. Comme bon nombre d’opposants au mariage pour tous présents ce jour-là, Louis est certain que les manifestants sont extrêmement nombreux. “Au moins un million”, me confie t-il. La préfecture de police de Paris, qui filme l’événement depuis un hélicoptère, présente le chiffre bien plus modeste de 300 000 personnes. Combien étaient-ils ? Louis soupçonne “un comptage mensonger” et un traitement médiatique qui ne le serait pas moins. Et il n’est pas le seul.

Dès le lendemain, ils sont nombreux, les partisans de la Manif pour Tous, à dénoncer une manipulation. La polémique va bon train. Selon des sites de réinformation, les vidéos de la préfecture ont été trafiquées. Un film relayé sur les réseaux sociaux montrant “un spécialiste de l’AFP” (Agence France-Presse), accrédite aussi cette thèse de la manipulation. Petit à petit, Louis s’en convainc également. C’est à ce moment-là qu’il perd confiance en les médias.

Louis entreprend alors des recherches personnelles qui le mènent à la lecture de “la tyrannie médiatique”, un livre de Jean-Yves Le Gallou. L’auteur est une figure de l’extrême droite française. C’est l’initiateur de la fondation Polémia et de la cérémonie des Bobards d’Or. Le Gallou est un “spécialiste” de la réinformation, un terme qu’il a d’ailleurs forgé. À l’issue de ses recherches, Louis en est persuadé: “les médias traditionnels nous mentent et ce n’est plus là qu’il faut s’informer”.

Louis se tourne vers la réinformation

Il suffit de jeter un oeil sur le profil Facebook de Louis, ce que nous faisons ensemble, pour comprendre qu’il privilégie désormais d’autres sources que les médias traditionnels pour s’informer. S’il dit lire autant les médias traditionnels que ceux qui “réinforment”, il me précise aussi axer sa veille quotidienne autour de trois sites internet : Fdesouche, Egalité et Réconciliation et Le Salon Beige.

Louis est impliqué politiquement. Il se dit que, pour gagner le combat, il faut avant tout remporter la “bataille culturelle”. Pour que l’opinion française suive et comprenne les réformes qu’il juge nécessaires, il faut “dégauchiser les médias, la culture, l’éducation et le monde associatif. Cela passe notamment par la sensibilisation de l’opinion à des réalités“. Alors, si “les médias officiels ne font pas le taf”, la réinformation est nécessaire. “La bataille culturelle a été remportée par la gauche en 1968” me confie Louis, “maintenant, c’est notre tour”. Aujourd’hui, il collabore à deux médias de réinformation : Présent et Monde&Vie.

Les sites consultés régulièrement par Louis :

Le Salon Beige : Le blog est lancé en 2004 par trois anonymes “laïcs et catholiques”, dont le plus connu est Michel Janva (pseudonyme). En 2008, Guillaume Jourdain de Thieulloy rachète le site qu’il “professionnalise” légèrement en rémunérant des chroniqueurs pour en rédiger le contenu. Le quarantenaire, “royaliste et contre-révolutionnaire” a été assistant parlementaire du sénateur-maire UMP (LR) de Marseille Jean-Claude Gaudin. Il est à la tête de l’Observatoire de la christianophobie et dirige un réseau de médias libéraux-conservateurs parmi lesquels l’hebdomadaire “Les 4 Vérités” et Le Salon Beige.

Capture d’écran 2017-03-20 à 21.44.00.png

Fdesouche : littéralement “François de souche”, le blog a été créé en 2005 par Pierre Sautarel, un informaticien  ancien employé du Front National. Le site se présente comme une agrégation d’articles tirés de la presse traditionnelle mais concernant exclusivement des sujets liés à l’islam, l’identité ou les banlieues.

Capture d’écran 2017-03-20 à 21.43.21.png

Egalité et réconciliation : Le site internet, et l’association éponyme, ont été fondés par le polémiste Alain Soral en 2007. L’association se présente comme “politique “trans-courants”, qui souhaite dépasser les clivages politiques traditionnels et se donne l’objectif de “rassembler les citoyens” autour de la notion de “Nation”. “Gauche du travail et droite des valeurs, contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale”. L’association propose même sur son site des activités de conseils, de formations et organise des colloques. En janvier 2015, dans le sillage de l’association Egalité et Réconciliation, Alain Soral et Dieudonné M’Bala M’Bala créent un parti politique, “Réconciliation nationale”.

Cet entretien a été diffusé dans l'émission du 25 mars 2017, "De quoi la fachosphère est-elle le nom ?". Vous pouvez (ré)écouter l'émission dans son intégralité ici.

* c’est un pseudo

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Journaliste en apprentissage chez RFi, à l'Atelier des Médias et Mondoblog

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

Atelier des Médias - RFI via Facebook

À Fréjus, certains articles de Var-Matin ont déplu au maire Front National.…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Un très beau projet pour l'autonomisation des femmes, à soutenir en cliquant…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

#Àécouter 🎧 : quelle(s) influence(s) auront l'arrivée de nouveaux…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

#Lecture : 🇫🇷 ️politiciens et journalistes : je t'aime moi non plus 👇…

Plus...